4 chandeliers

Désignation

Dénomination de l'objet

Chandelier (4)

Titre courant

4 chandeliers

Localisation

Localisation

Occitanie ; Pyrénées-Orientales (66) ; Perpignan ; cathédrale Saint-Jean-Baptiste

Numéro INSEE de la commune

66136

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Languedoc-Roussillon

Canton

Perpignan 6e Canton

Nom de l'édifice

Cathédrale Saint-Jean-Baptiste

Référence Mérimée de l'édifice

PA00104067

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Salle capitulaire, débarras

Description

Catégorie technique

Fonderie

Matériaux et techniques d'interventions

Bronze : fondu, fer : forgé

Description matérielle

Pied renforcé d'une armature de fer forgé. Tige en forme de balustre, ornée de godrons, socle tripode dont les pieds sont décorés de volutes et de feuilles d'acanthe.

Dimensions normalisées

H = 160

Inscription

Armoiries

Précisions sur l'inscription

Armoiries : écartelé, au 1 et 4 losangé d'or et de sable, au 2 et 3, d'or au losange de gueules, armes de la famille de Caramany-Requesens, issue, au 14e siècle, de l'union de Pons de Caramany (chevalier du Fenollèdes) et d'Alienor de Requesens (Empurdan), le losangé étant le blason des Requesens et le second écusson celui adopté par les Caramany d'Empurdan (écusson ovale, sur chacune des trois face du socle, surmonté d'une couronne comtale).

Historique

Siècle de création

2e moitié 17e siècle

Année de création

1672 VERS, 1675 VERS

Description historique

Oeuvres exécutées vers 1672-1675. Une tradition existait encore, ces dernières années, selon laquelle, la famille Sire de Vilar, héritière du château de Corbère, fournissait chaque année à la cathédrale huit gros cierges de cire, destinés à brûler sur ces quatre chandeliers pour les quarante heures et pour le jeudi saint, devant le reposoir. d'où nous concluons que ces chandeliers doivent avoir été offerts par un ancêtre des Sire de Vilar, Don Joseph de Caramany, maréchal de camp, brigadier des troupes royales, colonel du Royal-Roussillon, très attaché au parti français, à qui Louis XIV attribua, dans la seconde moitié du 17e siècle, la seigneurie de Corbère. Il es probable que ces quatre chandeliers furent un legs testamentaire du défunt à l'église cathédrale. Joseph de Caramany ne laissant pas de postérité directe, Corbère, après sa mort et la mort de sa veuve, passa aux du Bois de Boisambert, puis aux de Vilar.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

1964/02/17 : classé au titre objet

Photographies liées au dossier de protection

AD (C719, 1364, 1366, G260)

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel

1/2
chandeliers (4)
chandeliers (4)
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine (objets mobiliers), tous droits réservés
Voir la notice image