statue : Christ en croix dit Dévôt Christ

Désignation

Dénomination de l'objet

Statue

Appelation d'usage

Dévôt Christ

Titre courant

Statue : Christ en croix dit Dévôt Christ

Localisation

Localisation

Occitanie ; Pyrénées-Orientales (66) ; Perpignan ; cathédrale Saint-Jean-Baptiste

Numéro INSEE de la commune

66136

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Languedoc-Roussillon

Canton

Perpignan 6e Canton

Nom de l'édifice

Cathédrale Saint-Jean-Baptiste

Référence Mérimée de l'édifice

PA00104067

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Chapelle du Dévôt-Christ

Description

Catégorie technique

Sculpture

Matériaux et techniques d'interventions

Bois : polychrome

Description matérielle

Bois de tilleul (Christ et hampe de la croix), aulne (traverse de la croix et départs de la croix initiale en upsilon), polychrome. Comme de nombreuses statues de dévotion, c'est une statue reliquaire. Les reliques furent mises en place dans son buste, évidé à cet effet en 1307. En plus du parchemin attestant la date, on trouva lors de l'ouverture du 29 septembre 1994 des textes, petits reliquaires et reliques dans des sachets.

Indexation iconographique normalisée

Christ

Description de l'iconographie

Le Dévôt-Christ participe du groupe des christs gothiques douloureux qui trouvent leur origine dans l'influence franciscaine, les écrits de saint Bonaventure et la littérature mystique des XIIIe et XIVe siècles. Il semblerait que celui-ci soit plutôt un prototype.

Dimensions normalisées

H = 242 ; la = 120 ; pr = 7,5-12 (croix) ; h = 152 ; la = 115 ; pr = 35 (christ)

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Précisions sur l'état de conservation

Restauration en 1996. La croix écotée a subi une modification. A l'origine en forme de croix fourchue, elle a été transformée en croix latine. La hampe de tilleul comporte deux départs de branches obliques au niveau du bassin du Christ. Ceux-ci sont en aulne, de nême que la traverse horizontale actuelle qui provient d'un des côtés. Le Christ en tilleul conserve une polychromie originale fragmentaire, très élaborée et colorée, recouverte par un repeint du XVIe siècle sauf dans le dos.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

auteur inconnu

Siècle de création

1er quart 14e siècle

Année de création

1307

Description historique

Le Dévôt-Christ a été considéré jusqu'au milieu du XXe siècle comme un Christ espagnol du XVIe siècle et classé MH comme tel en 1892. En 1934, un historien d'art américain, F.B. Deknatel, l'identifie comme un Christ rhénan et le rapproche du Christ de Sainte-Marie-du Capitole, à Cologne, daté du début du XIVe siècle. Dans la seconde moitié du XXe siècle, deux événements majeurs ont permis de le dater avec certitude et d'avancer des hypothèses plausibles sur son origine : la publication de Marcel Durliat en 1954 et son étude matérielle et sa restauration en 1996. En 2007, mise en sécurité et exposé uniquement pendant la Semaine Sainte. Projet de travaux de sécurisation dans la chapelle pour exposition permanente.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

1892/03/17 : classé au titre objet

Précisions sur la protection

Classé MH comme crucifix, bois, dit Dévôt-Christ, début 14e siècle.

Observations

Notice complétée à partir le dossier de l'exposition 'Le Dévôt-Christ revisité', Perpignan, 2010 Jean-Bernard Mathon (commissaire d'exposition).

Référence(s) d'exposition(s)

Le Dévôt-Christ revisité, Perpignan, 2010 ; Patrimonis, Perpignan, Palais des rois de Majorque, 2008 ; La Passion du Christ dans l'art français, Paris, Sainte-Chapelle, 1934.

Référence(s) de publication(s)

Compte rendu de restauration du CDCROA, Conseil général, 1996 (non publié) ; Deknatel, F.B., Le Dévot Crucifix de Perpignan, in Gazette des Beaux Arts, Paris, 1938, XIX, 1, p. 111-116 ; Durliat, M., Le dévôt Crucifix de Perpignan, in Etudes Roussillonnaises, Prades-Cordalet, 1952, p. 241-256 ; Franco-Mata, A., Le Dévôt-Christ de Perpignan y sus derivaciones en Espana e Italia, in Mélanges de la Casa Vélasquez, 1984, XX, p. 189-215 ; Franco-Mata, A., Le Crucifix gothique douloureux de Perpignan et la littérature mystique du siècle, in Midi, Toulouse, 1986, I, P. 8-15 ; Kaley, D., Lo Crocifisso Chiaramonte della Cattedrale di Palermo, Palermo, 1993 ; Mathon, J-B ; Desperamont-Jubal, I. Le dévôt-Christ de Perpignon : état des connaissances à la lumière de sa restauration, in Etudes Roussillonnaises, Canet, 2002, XIX, p. 139-150 ; Poisson, O. et al., Le dévôt-Christ de Perpignan : examen et restauration, in Etudes Roussillonnaises, Canet, 1996, XIV, p. 47-54.

Sources d'archives et bases de données de référence

Noticies de la iglesia insegne collegiada de Sant Joan de Perpinya dividides en quatre parts, per lo doctor en theologie Joseph Coma, canonge de Elna, Arch. dep., ms 82, G 234 ; Index dels llibres de resolutions del Capitol de la Collegiada de Saint-Joan, Arch. dep., supplément, série G.

Photographies liées au dossier de protection

ARCH. PHOT. (MH101514)

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel

1/4
vue générale de la chapelle du devôt Christ
vue générale de la chapelle du devôt Christ
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine (objets mobiliers), tous droits réservés
Voir la notice image