POP

Plateforme ouverte du patrimoine

autel ; gradin d'autel ; degré d'autel ; retable : Testament de Louis XVI

Désignation

Dénomination de l'objet

Autel ; gradin d'autel ; degré d'autel ; retable

Titre courant

Autel ; gradin d'autel ; degré d'autel ; retable : Testament de Louis XVI

Localisation

Localisation

Occitanie ; Hautes-Pyrénées (65) ; Tarbes ; cathédrale Notre-Dame-de-la-Sède

N° INSEE de la commune au moment de la protection

65440

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Midi-Pyrénées

Nom de l'édifice

Cathédrale Notre-Dame-de-la-Sède

Référence Mérimée de l'édifice

PA00095426

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Chapelle d'hiver

Description

Catégorie technique

Marbrerie ; fonderie

Matériaux et techniques d'interventions

Marbre : bronze : doré

Description matérielle

Ensemble en marbre blanc (degré d'autel, encadrement du retable) et en marbre noir (autel, gradin d'autel et retable) avec des ornements en bronze doré sur l'encadrement du retable formé de pilastres plats et cintré dans la partie supérieure.

Indexation iconographique normalisée

Croix ; lys

Description de l'iconographie

Une croix en marbre blanc au centre de l'autel. Des fleurs de lys en bronze doré sur les pilastres encadrant le retable.

Dimensions normalisées

Dimensions de l'autel : h= 66 ; l= 264 ; pr= 112. Retable : h= 355.

Précisions sur l'état de conservation

Les fleurs de lys ont été refaites. Quelques cassures sur les marbres.

Inscription

Armoiries ; inscription

Précisions sur l'inscription

Dans le haut du retable, les armoiries de Louis XVI. En dessous, une copie du testament de Louis XVI en lettres dorées.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Lieu de création

Lieu d'exécution : Ile-de-France, 75, Paris

Siècle de création

1er quart 19e siècle

Année de création

1817 ; 1820

Description historique

Le projet d'autel surmonté du testament de Louis XVI a été dessiné par Debret, les marbres ont été taillés par Bernard, sculpteur marbrier à Paris, comme l'indique le mémoire établi par Debret en date du 19 décembre 1817. Les bronzes ont été exécutés par Delafontaine fils, fondeur à Paris. La chapelle Saint-Louis a été aménagée en 1819 par Mainvielle, charpentier à Tarbes et le monument mis en place par Costallat, entrepreneur à Bagnères-de-Bigorre en 1820. Les fleurs de lys, disparues sans doute en 1848, ont été refaites. Figure dans l'inventaire dressé suite à la séparation des églises et de l'Etat. L'autel a été installé dans la chapelle d'hiver après 1961, lors de la démolition de la chapelle Saint-Louis pour l'aménagement des restes du cloître. A cette occasion, les fleurs de lys ont été rétablies.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Numéro d'inventaire affecté à l'objet

245

Référence(s) de publication(s)

Caddau, 1911, p. 101-102 ; Revue des Hautes-Pyrénées, 19227, p. 1 et suiv. ; Laffon, 1963, p. 123-124.

Sources d'archives et bases de données de référence

AD65, 1M277, V273 ; Inventaire 2010-2011 d'Etienne Bertrand.

Références documentaires

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du récolement

2010

Date de rédaction de la notice

2010

1/3