POP

Plateforme ouverte du patrimoine

chapelle d'orfèvrerie : calice, patène, plateau et deux burettes dite chapelle de Mgr de Bonal, évêque de Clermont de 1766 à 1790

Désignation

Dénomination de l'objet

Calice ; patène ; plateau à burettes ; burettes

Appellation d'usage

Chapelle de Mgr de Bonal

Titre courant

Chapelle d'orfèvrerie : calice, patène, plateau et deux burettes dite chapelle de Mgr de Bonal, évêque de Clermont de 1766 à 1790

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Puy-de-Dôme (63) ; Clermont-Ferrand ; cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption

N° INSEE de la commune au moment de la protection

63113

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Auvergne

Nom de l'édifice

Cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption

Référence Mérimée de l'édifice

PA00091979

Description

Catégorie technique

Orfèvrerie

Matériaux et techniques d'interventions

Argent : repoussé, ciselé, fondu, doré

Description matérielle

Décor fouillé, dense et riche.

Indexation iconographique normalisée

Sacrifice ; Melchisedech ; Christ ; apôtre

Description de l'iconographie

Sacrifice de Melchisedech (coupe), Christ au milieu des apôtres (patène). La Symbolique eucharistique du pain et du vin prédomine dans le décor du calice : la rencontre d'Abraham et de Melchisedec, roi de Salem, Elie nourri par un ange dans le désert, La pluie de Manne, Le sacrifice d'Issac, préfigure le sacrifice non saglant de l'Eucharistie. De même le marli du plateau est décoré des symboles eucharistiques : épis de blé et grappes de raisin, tandis que les burettes à eau et à vin associent l'image de l'eau , source de vie éternelle à celle du baptême : le Christ et la Samaritaine, le baptême du Christ. Ecrin en cuir et laine.

Dimensions normalisées

Dimensions du calice : h = 31,6, diam pied = 18 ; diam coupe = 10,6 ; burettes h = 17,5 ; d = 7 ; diam pied = 6 ; patène diam = 18,4 ; plateau l = 38,5 ; la = 29,3

Inscription

Poinçon de décharge ; poinçon de charge

Précisions sur l'inscription

Poinçon de décharge d'Estienne Ridereau Paris insculpé 1684 (de nov. 1684 à oct. 1687) ; lettre date P couronnée : Paris 1684-1685 ; poinçon de charge mal lisible. Ces trois poinçons sont visibles sur le marli du plateau.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Personne morale créatrice de l'objet

Paris (atelier)

Personnalités liées à l'histoire de l'objet

Bonal Monseigneur de (donateur)

Siècle de création

4e quart 17e siècle

Année de création

1684

Description historique

Ensemble de très grande qualité au décor exceptionnel empruntant à l'Ancien et Nouveau Testament. Certains motifs sont inspirés directement des oeuvres de Raphaël largement diffusées par la gravure (La rencontre d'Abraham et de Melchisédec, Loggia du Vatican) ou de son entourage (la Déploration du Christ, oeuvre gravée de Marcantonio Raimondi). Le Christ et la Samaritaine reproduit d'après une gravure de Francesco Giovane d'après un dessin de l'Albane. Aucun poinçon de maître trouvé. Orfèvres parisiens à identifier. Ensemble appelé chapelle de Mgr de Bonal (1734-1800) , évêque de Clermont de 1766 à 1790, selon une tradition établie au 19e siècle. Il a légué cet ensemble à ses successeurs. Mgr Duwalk de Dampierre (évêque de Clermont-Ferrand de 1802 à 1833) mentionne dans son testament en date du 25 avril 1829 qu'il a fait dresser 'un état dans le temps, de tout ce qui lui a été remis'. Cet état certifié le 3 juin 1818, porte le détail des effets composant la chapelle de Mgr de Bonal (un calice et une patène d'argent, une aiguière et une cuvette en vermeil, il précise 'c'est moi qui l'ai changé, elle était en argent et antique', une cuvette et deux burettes en vermeil (même remarque que pour l'aiguière et la cuvette en vermeil). Cet inventaire ne saurait assurément attester la provenance de la chapelle d'orfèvrerie au trésor de la cathédrale. Ces vases sacrés se retrouvent tout aussi bien dans l'inventaire de la chapelle épiscopale de Massillon, évêque de Clermont de 1717 à 1742, plus proche de la date et consistant entre autre 'en un calice avec sa patène... un eguière et une jatte d'argent, deux burettes et un petit bassin de même métal...'. L'écrin retrouvé date des années 1843-1848, il est de forme octogonale, en cuir fauve doublé de toile de laine de couleur verte (Christine Labeille).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

2010/02/22 : classé au titre objet

Précisions sur la protection

L'écrin a été retrouvé lors de l'inventaire de 2012 des objets du trésor de la cathédrale.

Numéro de l'arrêté de protection

2010-010

Référence(s) d'exposition(s)

Trésor cathédrale Clermont

Référence(s) de publication(s)

Trésors des Eglises de France, Paris, 1965, notice n°440, p.242

Photographies liées au dossier de protection

DOM

Références documentaires

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de rédaction de la notice

2008

1/5