tableau : Christ remis à sa mère entre les saintes femmes et saint Jean (le)

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau

Titre courant

Tableau : Christ remis à sa mère entre les saintes femmes et saint Jean (le)

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Puy-de-Dôme (63) ; Clermont-Ferrand ; cathédrale

Numéro INSEE de la commune

63113

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Auvergne

Nom de l'édifice

Cathédrale

Référence Mérimée de l'édifice

PA00091979

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Transept nord

Description

Catégorie technique

Peinture

Matériaux et techniques d'interventions

Toile (support) : peinture à l'huile

Description matérielle

Tableau encadré. Le corps sans vie du Christ est placé au centre de la composition, la Vierge, repliée sur sa douleur, porte le regard au ciel, de part et d'autre du corps du Christ deux saintes femmes. A l'arrière plan, Joseph d'Arimathie et saint Jean qui pleure sur son épaule.

Dimensions normalisées

Dimensions non prises.

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Précisions sur l'état de conservation

Toile restaurée en 1996 par l'atelier COROART (Conservation Restauration d'Oeuvres d'Art). La restauration a confirmé que la toile était cintrée en partie haute à l'origine. La tableau a été réentoilé et agrandi au format actuel, rectangulaire, probablement au début du 19e siècle.

Inscription

Inscription, date

Précisions sur l'inscription

Inscription et date précisant le donateur sur le cartouche en bois doré : Mr Pyrent de la Prade, 1875.

Historique

Siècle de création

19e siècle

Description historique

Tableau donné par Mr Pyent de la Prade en 1875 comme le précise le cartouche du cadre en bois doré. Cette information est confirmée par un article du 29 mai 1875 parut dans la semaine religieuse 'Il a été fait à la cathédrale un don précieux : c'est une descente de Croix, oeuvre originale de Martin de Vos'. L'hebdomadaire poursuivait 'cette peinture d'un grand style, devient par ses dimensions, un des principaux ornements de notre belle église'. Le donateur, Benoit-Edmond Pyrent de la Prade (né à Clermont le 27 mai 1820, mort en 1901) baron du Second Empire et homme politique du département, possédait le château de la Prade sur la commune de Cébazat dont il devint le maire de 1879 à 1882. Actif au sein du comité discésain et président d'oeuvres de bienfaisance, ce fervent catholique était aussi très impliqué dans la vie paroissiale de la cathédrale. Après le décès du donateur, l'oeuvre portée à l'inventaire des biens de la fabrique en janvier 1906 fut revendiquée par Mme Pyrent de la Prade lors de la Séparation des Eglises et de l'Etat. La représentation de cette scène de la Passion du Christ, très largement traitée par les peintres et les sculpteurs, se fonde une nouvelle fois sur les textes des Evangiles. Joseph d'Arimathie, membre du conseil du Temple avait obtenu de Pilate l'autorisation de déposer le corps de Jésus, descendu de la croix avec ici l'aide de l'apôtre Jean (Christine Labeille).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

1983/07/22 : classé au titre objet

Photographies liées au dossier de protection

SRI (79631921X)

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel

1/2
tableau : Christ remis à sa mère entre les saintes femmes et saint Jean (le), vue générale
tableau : Christ remis à sa mère entre les saintes femmes et saint Jean (le), vue générale
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Diffusion RMN-GP
Voir la notice image