Tambour de porte (sud)

Désignation

Dénomination de l'objet

Tambour de porte

Titre courant

Tambour de porte (sud)

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Pas-de-Calais (62) ; Saint-Omer ; Collégiale, puis cathédrale Notre-Dame, actuellement église paroissiale Notre-Dame

Numéro INSEE de la commune

62765

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Nord-Pas-de-Calais

Canton

Saint-Omer-Nord

Nom de l'édifice

Collégiale, puis cathédrale Notre-Dame, actuellement église paroissiale Notre-Dame

Référence Mérimée de l'édifice

PA00108403

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Bras sud du transept

Description

Catégorie technique

Menuiserie

Matériaux et techniques d'interventions

Chêne : taillé, peint, doré, fer : forgé

Description matérielle

Tambour de porte et balustrade. Chêne du Danemark ou du pays de Hainaut. Inscriptions peintes à l'or.Les arrière-corps des tambours sont arrondis. Entre les pilastres, un décor de rocaille légèrement assymétrique, mais les pilastres restent rectilignes, couronnés de chapiteaux corinthiens car il est précisé au devis qu'ils seront dans le même ordre que ceux du dessous des orgues. Au centre, porte à deux battants au sommet arrondi, décorée en son centre d'un mascaron à tête d'homme encadré de coquilles. Chaque porte est divisée en trois panneaux séparés par des moulures courbes et à contre-courbes se terminant, vers le centre, par un motif ornemental de coquilles rocailles agrémentées de feuillages. De chaque côté du portail double l'espace est symétriquement divisé en trois panneaux, l'un en forme de pilastre terminé par un chapiteau corinthien, le deuxième portant en haut et en bas un motif à double coquille, le troisième est un pilastre semblable au premier. En tout, quatre pilastres. A chaque extrémité, des portes simples, fortement arrondies et simplement moulurées.Le sommet est une corniche creusée, surmontée d'un ruban enroulé. En retrait, une baslustrade. Deux fenêtres à petits carreaux éclairent l'ancien logement du sacristain. Elles encadrent un tableau circulaire représentant un paysage : à droite, un massif d'arbres, au centre un chemin, à gauche une masse sombre sous un disque solaire à visage humain entouré de rayons.

Indexation iconographique normalisée

Motif rocaille, coquille, ornement à forme végétale, armoiries, pilastre, chapiteau corinthien, mascaron, feuillage, paysage

Dimensions normalisées

La = 9000 ; pr = 200

Inscription

Inscription (latin), inscription (français)

Précisions sur l'inscription

Inscriptions en lettres majuscules incluant des chronogrammes : inscriptions cryptées dont les lettres M, D, C, L, I, V, X, mises en majuscules correspondent à des chiffres romains et forment des dates.Battant de porte gauche, registre supérieur : PONTIFEX PIVS / CORONA BELLO SPOLIATVS / PIAE DEI PARAE CORONAM.Battant de porte gauche, registre inférieur : LE ROI DE France / LOUIS IX VINT ICI / AVEC SA PIEUSE MERE / LA REINE BLANCHE / ANNEE 1231.Battant de porte droit, registre supérieur : GLORIOSA VIRGO A MIRACVLIS / NOBIS PROPITIA / VENI DE LIBANO CORONABERIS.Battant de porte droit, registre inférieur : LE SAINT ROI Y REVINY / A DEUX REPRISES ULTERIEURES / EPOQUE DU PORTAIL / EXTERIEUR CI CONTRE / 13E SIECLE.Autour du tondo (paysage au-dessus).

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Boidart Georges-François (ébéniste)

Siècle de création

3e quart 18e siècle

Année de création

1758

Description historique

Ce tambour est une commande du Chapitre.Les inscriptions en lettres dorées datent du 19e siècle.Devis de la construction ordonnées par le Chapitre de la cathédrale. Prix stipulé : 5.500 livres pour les tambours des portails nord et sud. Contrat passé devant les notaires royaux. Signé Georges Boedart, Liot d'Englegatte, Ch. Devyssery. Et comme notaires : Libert et C.V. Vaneeckout.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

1981/02/12 : classé au titre objet

Précisions sur la protection

L'arrêté indique : - Tambour du bras sud du transept et son couronnement, bois sculpté, par François Boidart, 1758.

Sources d'archives et bases de données de référence

Inventaire du patrimoine mobilier de la ville de Saint-Omer 2010 (co-financement Etat, Ville de Saint-Omer, département du Pas-de-Calais ; soutient technique : Région Nord-Pas-de-Calais, Direction régionale des affaires culturelles, Médiathèque de l'architecture et du patrimoine) réalisé par la société Decrock.

Photographies liées au dossier de protection

DOM

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de rédaction de la notice

2010

Accès Mémoire

Mem/2159/sap83_62w00065_p.jpg;mem/2159/sap83_62w00065_v.jpg

tambour de porte du bras sud du transept et son couronnement
tambour de porte du bras sud du transept et son couronnement
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine (objets mobiliers), tous droits réservés
Voir la notice image