sarcophage de saint Erkembode

Désignation

Dénomination de l'objet

Sarcophage

Appelation d'usage

De saint Erkembode

Titre courant

Sarcophage de saint Erkembode

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Pas-de-Calais (62) ; Saint-Omer ; Collégiale, puis cathédrale Notre-Dame, actuellement église Notre-Dame

Numéro INSEE de la commune

62765

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Nord-Pas-de-Calais

Canton

Saint-Omer-Nord

Nom de l'édifice

Collégiale, puis cathédrale Notre-Dame, actuellement église Notre-Dame

Référence Mérimée de l'édifice

PA00108403

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Démbulatoire nord, adossé au choeur

Description

Catégorie technique

Taille de pierre

Matériaux et techniques d'interventions

Grès : taillé, gravé, calcaire

Description matérielle

Cuve monolithe en grès rouge à couvercle de même matériau. La taille dans la pierre est encore visible, avec des mouvements concentriques par masses. Le couvercle est scellé à la cuve par du mortier, les nervures y sont droites et parallèles, également réparties par masses. Aux angles inférieurs, deux supports en forme de lions ou de chiens, en pierre de Tournai ou marbre noir.

Description de l'iconographie

Saint Erkembode

Dimensions normalisées

H = 210 ; la = 70

Précisions sur l'état de conservation

Usure et encrassement. Il manque la moitié dextre de la tête du lion dextre.

Inscription

Inscription concernant l'iconographie

Précisions sur l'inscription

Transcription (gravé sur le devant) : TOMBEAU / DE / ST ERKEMBODE.

Historique

Siècle de création

8e siècle (?)

Description historique

Saint Erkembode fut le 4e abbé de saint Bertin et 7e évêque de Thérouanne, mort en 739. Erkembode signifie Envoyé Reconnu, il est appelé dans la dévotion populaire Le saint qui fait marcher. Venu d'Irlande en 723, il était moine bénédictin à Saint-Omer (Pas-de-Calais) à la fin du VIIe siècle et au début du VIIIe siècle. Il parcourait sans relâche le vaste domaine du diocèse de Thérouanne, d'Ypres (Belgique) à la vallée de la Somme, pour redistribuer des terres aux pauvres. Il meurt presque paralysé en 742. Saint Erkembode fut aux 9e et 10e siècles l'objet d'une grande dévotion. On lui accordait des pélerinages ; les pélerins laissaient leurs chaussures en témoignage de leur longues marches. Puis sa tombe devint un lieu de dévotion pour les parents d'enfants infirmes. On vient régulièrement depuis des siècles déposer sur le sarcophage des petits souliers en ex votos. Le sarcophage fut peint au 19e siècle d'une couleur brune mouchetée de noir. Ce fut probablement un sarcophage païen réemployé pour y mettre les reliques du saint. L'urne, le couvercle et les lions de support sont d'ailleurs d'origines différentes. On pense que le couvercle a été exécuté en dos d'âne et retaillé grossièrement ensuite à sa partie supérieure. Dernier recensement : 4 décembre 1979.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

1908/12/05 : classé au titre objet

Précisions sur la protection

L'arrêté indique :- Sarcophage de saint Erkembode, quatrième abbé de Saint-bertin et septième évêque de Thérouanne + 742, pierre, VIIIe siècle.

Sources d'archives et bases de données de référence

Inventaire du patrimoine mobilier de la ville de Saint-Omer 2010 (co-financement Etat, Ville de Saint-Omer, département du Pas-de-Calais ; soutien technique : Région Nord-Pas-de-Calais, Direction régionale des affaires culturelles, Médiathèque de l'architecture et du patrimoine) , réalisé par la société Decrock.

Photographies liées au dossier de protection

ARCH. PHOT. (MH54390, MH29170)

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2010

1/2
Sarcophage de saint Erkembode
Sarcophage de saint Erkembode
Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine - diffusion RMN
Voir la notice image