POP

Plateforme ouverte du patrimoine

statue (figure colossale) : Sainte Wilgeforte

Désignation

Dénomination de l'objet

Statue

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Figure colossale

Titre courant

Statue (figure colossale) : Sainte Wilgeforte

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Oise (60) ; Beauvais ; église paroissiale Saint-Etienne

N° INSEE de la commune au moment de la protection

60057

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Picardie

Canton

Beauvais

Nom de l'édifice

Église paroissiale Saint-Etienne

Référence Mérimée de l'édifice

PA00114508

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Bas-côté sud de la nef, troisième travée, fixée au mur gouttereau

Description

Catégorie technique

Sculpture

Structure et typologie

Revers plat

Matériaux et techniques d'interventions

Bois (en plusieurs éléments) : taillé, poli, peint, décor dans la masse ; fer : forgé

Description matérielle

La statue est composée de plusieurs éléments de bois sculptés et peints. Un élément est utilisé pour chaque bras et au moins trois pour former le corps (le dos, les mollets et les pieds, la robe).

Indexation iconographique normalisée

Sainte Wilgeforte : crucifiement

Description de l'iconographie

La sainte, couronnée, est crucifiée, les deux pieds placés parallèlement. Elle est vêtue d'une longue robe rouge à galons dorés, ceinturée à la taille et à manches longues, passée sur une longue chemise rouge, et liée autour des mollets et des poignets par des cordons. Elle a de longs cheveux ondulées qui retombent sur ses épaules et dans son dos en larges mèches.

Dimensions normalisées

H = 200 ; la = 155 (dimensions de la statue) ; Dimensions de la croix : h = 260 ; la = 170

État de conservation (normalisé)

Oeuvre mutilée

Précisions sur l'état de conservation

Le bois est fissuré par endroit. Un épais enduit beige recouvre encore partiellement les peintures originales. La sainte était autrefois barbue, mais la barbe trouvée choquante au 19e siècle a été supprimée. Sa trace est encore nettement visible sur le visage et sur le cou.

Inscription

Inscription concernant le titre

Précisions sur l'inscription

Transcription : ' sainte Wilgeforthe '.

Historique

Siècle de création

Milieu 16e siècle

Description historique

La statue de la sainte crucifiée est mentionnée dans les comptes des marguilliers en 1584, à l'occasion de la célébration de sa fête le 20 juillet. P. Cahier et E. Mâle ont pensé que cette sainte était une copie d'un Christ en Croix, habillé d'une robe descendant jusqu'à ses talons et appelé communément ' saint Voult ' (Italie, Lucques). Jean Leblond indique que la statue cachée pendant la Révolution aurait été retrouvée en 1827 et remise à la place qu'elle occupe actuellement en 1832. Elle est pourtant connue avant puisque mentionnée dans un inventaire du 20 juillet 1822. L'article 129 mentionne ' deux bras en fer (bras de lumière) pour la statue de sainte Wilgeforte '. En 1844, la statue était placée contre le mur à droite d'un des bas-côtés de la nef. Elle est toujours mentionnée au même emplacement dans l'inventaire de 1865. D'après Huysmans, cette sainte a fait l'objet d'un culte fervent de la part de femmes insatisfaites par leur mariage jusqu'à la fin du 19e siècle.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

1908/12/05 : classé au titre objet

Références documentaires

Cadre de l'étude

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du récolement

1999

Date de rédaction de la notice

1999

1/25