POP

Plateforme ouverte du patrimoine

retable

Désignation

Dénomination de l'objet

Retable

Titre courant

Retable

Localisation

Localisation

Bretagne ; Morbihan (56) ; Theix ; chapelle Notre-Dame-la-Blanche

N° INSEE de la commune au moment de la protection

56251

Canton

Vannes-Est

Nom de l'édifice

Chapelle Notre-Dame-la-Blanche

Référence Mérimée de l'édifice

PA00091755

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Transept, bras nord

Description

Catégorie technique

Sculpture

Matériaux et techniques d'interventions

Pierre

Description matérielle

Retable en tuffeau, à corps unique, orné d'une niche à fronton. L'autel qui masquait la porte inférieure de ce petit retable a aujourd'hui disparu. Le soubassement se compose de deux stylobates et d'un culot à crochets (seul élément subsistant de sa décoration originale) qui sert de support au sujet placé dans la niche. Il s'agit actuellement d'une Pietà qui est antérieure à la construction de ce retable. La niche est semi-cylindrique et s'achève par un demi-cul-de-four cintré dont la base est marquée par une moulure en talon. Deux chutes de fleurs encadrent la niche, elles prennent naissance au centre du fronton, forment une guirlande pour rejoindre les écoinçons où est sculptée une tête d'angelot ailé. De chaque côté de la niche, deux pilastres à chapiteaux corinthiens sont accostés de deux consoles chargées d'un riche décor de chutes de fleurs, rinceaux et d'un pot à feu qui repose sur la volute inférieure des consoles. Cet ensemble supporte un entablement à ressauts composé d'une architrave à trois faces, d'un fronton cintré décoré d'une tête d'angelot et de rinceaux. La corniche est à modillons et denticules, ceux-ci alternent avec une rose.

Dimensions normalisées

H = 280 ; la = 550

État de conservation (normalisé)

Œuvre restaurée

Précisions sur l'état de conservation

Œuvre restaurée par Christian KAROUTZOUS en 1991.

Historique

Siècle de création

2e moitié 17e siècle

Description historique

Par la taille, la composition, son riche décor de chutes de fleurs, ce retable rappelle les deux retables latéraux de l'église paroissiale de Sarzeau, dont celui de droite est signé et daté Gravay 1717.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

1991/11/14 : classé au titre objet

Photographies liées au dossier de protection

DOM

Références documentaires

Cadre de l'étude

Dénomination du dossier

Dossier individuel

1/2