deux méridiennes provenant de la chambre jaune ou chambre de Mme du Cayla

Désignation

Dénomination de l'objet

Lit de repos (2)

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Méridienne

Titre courant

Deux méridiennes provenant de la chambre jaune ou chambre de Mme du Cayla

Localisation

Localisation

Grand Est ; Meurthe-et-Moselle (54) ; Haroué ; château de Craon

Numéro INSEE de la commune

54252

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Lorraine

Nom de l'édifice

Château de Craon

Référence Mérimée de l'édifice

PA00106043

Lieu de déplacement de l'objet

Lieu de dépôt : Île-de-France, 78, Maisons-Laffitte, château de Maisons

Description

Catégorie technique

Ébénisterie

Matériaux et techniques d'interventions

Acajou ; soie

Description matérielle

2 méridiennes de forme rectangulaire à dos renversé, mouluré et sculpté de fleurons, pieds à griffes de lion et double volutes. Bois : acajou, placage : acajou mouluré, garniture : soie brochée jaune à bordure veloutée ponceau

Dimensions normalisées

H = 89 ; la = 132 ; pr = 67

Inscription

Étiquette

Précisions sur l'inscription

Étiquettes manuscrites : « St Ouen, grande chambre à coucher »

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Bellangé Pierre Antoine (ébéniste)

Lieu de provenance

Lieu de provenance : Île-de-France, 93, Saint-Ouen, château

Siècle de création

1er quart 19e siècle

Année de création

1821 ; 1822

Description historique

Méridiennes appartenant à un ensemble d'objets mobiliers provenant de la commande privée passée par le roi Louis XVIII pour l'ameublement du château de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis, PA00079960) offert à Madame Zoé-Victoire Talon, comtesse du Cayla (1785-1852), qui rachètera officiellement le château à l’architecte Huvé, le 29 octobre 1822. Après 1869, la fille de la comtesse du Cayla, épouse du prince de Beauvau-Craon, fait transférer ce mobilier et les oeuvres d'art commandées ou acquises par Mme du Cayla dans le château de Craon, à Haroué (54) où il a été conservé par succession. Depuis le 9 décembre 2016, elles sont conservées au château de Maisons à Maisons-Laffitte. Inventaire de 1852 : Deux écrans à feu, deux causeuses, deux tabourets de pieds, un canapé garni de ses deux oreillers, huit fauteuils, quatre chaises, le tout en acajou, garni de soie brochée jaune, bordure veloutée ponceau, deux rideaux de lit aussi en soie jaune, même garniture, le tout prisé ensemble 600 francs. Mémoire de Bellangé : Canapé 250, Méridienne à 150, Fauteuils à 80, Chaise gondole à 70. https://presse.monuments-nationaux.fr/view/pdf/2092911

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

2016/06/02 : classé au titre objet

Précisions sur la protection

CNMH du 01/04/2016. Classement d'office (décret du 2 juin 2016). Acheté par l'État le 31 octobre 2016.

Numéro d'inventaire affecté à l'objet

DPOM 2016-1485 (1 et 2)

Sources d'archives et bases de données de référence

Inventaire après décès de Zoé Victor Talon, comtesse du Cayla, veuve d'Achille Pierre Antoine de Baschy, comte du Cayla, pair de France, demeurant rue Saint-Dominique, n°40, 17 avril 1852 par maître Yver, le 17 avril 1852 (AN, minutier central, MC/ET/XVII/1276).

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel