meuble de sacristie

Désignation

Dénomination de l'objet

Meuble de sacristie

Titre courant

Meuble de sacristie

Localisation

Localisation

Grand Est ; Meurthe-et-Moselle (54) ; Toul ; cathédrale Saint-Etienne

Numéro INSEE de la commune

54528

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Lorraine

Nom de l'édifice

Cathédrale Saint-Etienne

Référence Mérimée de l'édifice

PA00106374

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Nef, au nord, chapelle dite sacristie du chapitre

Description

Catégorie technique

Menuiserie ébénisterie

Matériaux et techniques d'interventions

Chêne, fer : forgé

Description matérielle

Meuble de sacristie à deux niveaux. Le premier corps, daté de 1537, a six portes, et le second huit portes. Les deux éléments, dont la profondeur interne est identique, sont décalés pour permettre un passage devant la partie supérieure. Chaque partie présente une façade rectiligne mais les intérieurs s'adaptent à l'architecture de la chapelle. La partie supérieure s'ouvre pour six portes à neuf panneaux. Les portes centrales se ferment au centre, tandis que les paires latérales s'articulent l'une sur l'autre, vers l'arête extrême. Les paires de portes sont séparées par des colonnettes engagées, à fuseaux galbés et à noeud, surmontées d'un chapiteau Renaissance, à feuillages stylisés. Une quatrième colonnette amorce le côté Sud, face à l'escalier d'accès. Une corniche couvre l'ensemble, avec des décrochements au-dessus des chapiteaux. L'intérieur n'est composé que d'un grand volume, avec deux coffres qui empiètent, correspondant aux colonnes engagées de la chapelle. Des crochets recevaient les banes où suspendre les ornements. La partie inférieure présente quatre paires de portes à cinq panneaux (un grand sous, et sur deux petits), s'ouvrant chacune sur son ventre, et correspondant à un volume fermé. Seule la cloison interne Nord est perpendiculaire à la façade, les autres s'inclinant pour offrir des volumes internes, de capacité voisine, malgré le mur Sud, de biais, de la salle, auquel le meuble s'appuie. Des colonnes plates à rainures, engagées, avec chapiteau à palmes et fleur ornent les angles et le centre. Une corniche arrête ce niveau, correspondant au plancher du niveau haut. Un escalier raide permet l'accès au premier niveau. Il se compose d'une estrade à deux marches sur laquelle s'appuie l'escalier proprement dit, sans dégagement de repos face aux marches. Serrurerie et ferrures sont d'origine.

Dimensions normalisées

H = 230 ; la = 700 ; pr = 150 (Dimensions de la partie du haut) ; Dimensions de la partie du bas : h = 215, la = 740, pr = 150

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Précisions sur l'état de conservation

Restauration par Thierry Palanque en 2002-2003 (1ère tranche).

Inscription

Date

Précisions sur l'inscription

Date : 1537 (partie du bas).

Historique

Siècle de création

2e quart 16e siècle, limite 17e siècle 18e siècle

Description historique

Partie du haut : datée 1537 ; partie du bas : limite 17e siècle 18e siècle (anciennement datée du 17e siècle uniquement).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

1995/07/28 : classé au titre objet

Photographies liées au dossier de protection

DOM

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel