tableau : L'Agonie du Christ, ou Le Christ au jardin des oliviers

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau

Titre courant

Tableau : L'Agonie du Christ, ou Le Christ au jardin des oliviers

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire ; Loiret (45) ; Orléans ; cathédrale Sainte-Croix

Numéro INSEE de la commune

45234

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Centre

Canton

Orléans-La Source

Nom de l'édifice

Cathédrale Sainte-Croix

Référence Mérimée de l'édifice

PA00098836

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Choeur, chapelle Saint--Joseph, dite des évêques.

Lieu de déplacement de l'objet

Oeuvre retrouvée

Informations relatives aux vols

Tableau volé le 22 mars 2007, retrouvé en 2010.

Description

Catégorie technique

Peinture

Matériaux et techniques d'interventions

Toile (support) : peinture à l'huile

Description matérielle

Dimansions approximatives.

Indexation iconographique normalisée

Agonie du Christ

Description de l'iconographie

Tandis que les apôtres se sont assoupis, un ange apparaît au Christ et lui présente un calice.

Dimensions normalisées

H = 335 ; la = 220

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Précisions sur l'état de conservation

Restauré en 1956. Tableau restauré en 2009 par Michel Huet de l'atelier Artop. Restauré en 2010 par Marie-Paule Barrat pour la couche picturale et l'atelier Dufon pour les cadres.

Inscription

Cachet

Précisions sur l'inscription

Sceau ajouté sans doute par Mgr. Dupanloup.

Historique

Siècle de création

2e quart du 17e siècle

Description historique

Cette toile des Jacques de Létin (Troyes, 1597-Troyes, 1661) ornait avant 1790, la chapelle du chevet au-dessus des lambris de marbre. Anciennement attribuée à François Perrier. On considère traditionnellement que ce tableau, appartenant à un ensemble de quatre toiles sur le thème de la passion du Christ, a été commandé pour le décor funéraire à la mémoire du duc de Fronsac réalisé dans la chapelle de la Vierge de la cathédrale Sainte-Croix d'Orléans (cf. Marie-Antoinette Fleury, Documents du Minutier central concernant les peintres, les sculpteurs et les graveurs au XVIIe siècle (1600-1650), t. I, Paris, 1969). Les quatre toiles y sont mentionnées en 1776. Saisies révolutionnaires en 1792. Dépôt à l'école centrale d'Orléans en 1799.Transfert au jardin des plantes en 1804. Retour dans le chœur de la cathédrale en 1806. Déplacé en 1809 dans la sacristie ?

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

1947/01/16 : classé au titre objet

Référence(s) d'exposition(s)

Troyes, Musée des Beaux-Arts, Jacques de Létin, 1976. ; Orléans, Musée des Beaux-Arts, A l'ombre des rois, le Grand Siècle d'Orléans, 1999. ; Orléans, Musée des Beaux-Arts, Les Maîtres retrouvés, 2002.

Référence(s) de publication(s)

Auzas, P. M., Les tableaux de la cathédrale d'Orléans, in Monuments historiques de la France, n°3, 1959, p. 119. ; Jacques de Létin, cat. exp. musée des Beaux-Arts de Troyes sous la dir. de J.-P. Sainte-Marie, Troyes, 1976, n°35, p. 114. ; À l'ombre des rois. Le Grand Siècle d'Orléans, cat. exp. musée des Beaux-Arts d'Orléans, 1999, p. 183. ; Les maîtres retrouvés. Peintures françaises du XVIIe siècle du musée des Beaux-Arts d'Orléans, cat. exp. musée des Beaux-Arts d'Orléans sous la dir. d'Annick Notter, Orléans-Paris, 2002, n° 71, p. 75-76.

Sources d'archives et bases de données de référence

Hélène Lebédel-Carbonnel (Conservateur des monuments historiques Centre-Val de Loire)

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH ; inventaire du patrimoine mobilier des cathédrales propriété de l'Etat

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2014

1/3