tableau : Le Martyre de saint Polycarpe et son cadre

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau

Titre courant

Tableau : Le Martyre de saint Polycarpe et son cadre

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire ; Indre (36) ; Saint-Marcel ; église Saint-Marcel

Numéro INSEE de la commune

36200

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Centre

Canton

Argenton-sur-Creuse

Nom de l'édifice

Église Saint-Marcel

Référence Mérimée de l'édifice

PA00097457

Description

Catégorie technique

Peinture

Matériaux et techniques d'interventions

Toile (support) : peinture à l'huile, bois : doré

Dimensions normalisées

H = 572 ; la = 373 (sans le cadre) ; h = 594 ; la = 395 (avec le cadre)

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Chenavard Paul (peintre)

Siècle de création

2e quart 19e siècle

Année de création

1840 vers

Description historique

Paul Chenavard (1807-1895) effectua son apprentissage dans l'atelier d'Ingres puis dans celui de Hersent et enfin dans celui de Delacroix. On connaît une quinzaine de portraits de cet artiste dont certains représentent Nadar ou Courbet. En 1848, Chenavard reçut commande de la décoration du Panthéon. Son projet est alors de représenter l'histoire de l'Humanité et son évolution morale. Ce projet sera abandonné car en décembre 1851 le Panthéon est rendu au culte catholique par Louis-Napoléon-Bonaparte. Chenavard a peint peu de tableaux religieux. On en connait trois qui appartiennent tous à l'Etat outre le Martyre de saint Polycarpe, il existe Le Départ des Apôtres (cathédrale de Langres) et La Résurrection des morts (église de Bohal dans le Morbihan), tableau classé en 1937. Sans doute destiné à sa ville natale, Lyon, qui possède une église Saint-Polycarpe, le tableau , présenté au Salon de 1841 est acquis par l'Etat. Contre toute attente, il est envoyé dans l'Indre. Déposé en 1844 dans l'église Saint-Sauveur à Argenton-sur-Creuse, le tableau en est retiré à la demande du curé et est ensuite exposé au musée de Châteauroux de 1865 à 1878. Il est déplacé à nouveau en 1879 pour être déposé dans le choeur de l'église Saint-Etienne d'Argenton-sur-Creuse, rouverte au culte. Cette église est désaffectée dans les années 1970. Le tableau, longtemps resté en place, est inscrit au titre des Monuments historiques en 1993 et il est, à la demande de la Direction régionale des Affaires culturelles et avec l'accord des municipalités d'Argenton et de saint-Marcel, transféré dans l'église Saint-Marcel et restauré.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

2012/05/14 : classé au titre objet

Précisions sur la protection

Inscrit par arrêté du 25/02/1993. Dépôt du FNAC (n° Inv PFH-238).

Référence(s) de publication(s)

Paul Chenavard, le peintre et le prophète, RMN, musée des Beaux-Arts de Lyon, Paris, 2000, p.47-57.

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de rédaction de la notice

2011

tableau : Le Martyre de saint Polycarpe et son cadre
tableau : Le Martyre de saint Polycarpe et son cadre
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Conservation des antiquités et des objets d’art de l’Indre – Diffusion RMN-GP
Voir la notice image