ostensoir-soleil

Désignation

Dénomination de l'objet

Ostensoir

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Ostensoir-soleil

Titre courant

Ostensoir-soleil

Localisation

Localisation

Occitanie ; Hérault (34) ; Béziers ; cathédrale Saint-Nazaire (ancienne)

Numéro INSEE de la commune

34032

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Languedoc-Roussillon

Nom de l'édifice

Cathédrale Saint-Nazaire (ancienne)

Référence Mérimée de l'édifice

PA00103374

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Trésor

Description

Catégorie technique

Orfèvrerie

Matériaux et techniques d'interventions

Argent : doré

Description matérielle

Décor : deux perles et un diamant (?). Décor de piastres dans un cartouche rocaille sur le pied.

Indexation iconographique normalisée

Piastre, cartouche rocaille

Dimensions normalisées

H = 70 ; la = 35,5 ; pr = 23,7. Pied et tige : h = 31 cm.

Inscription

Poinçon de fabricant, poinçon garantie et titre argent après 1838,

Précisions sur l'inscription

Poinçons : Minerve ; FAVIER et au-dessus et au-dessous deux points encadrant un objet (burette sur un rayon). Croix potencée couronnée (sur le pied) : poinçon insculpé le 26 octobre 1733, en usage jusqu'en 1738 (régie de Pierre Tudier et Etienne Depierre, puis de Gabriel Guépin du 26 juin au 8 juillet 1738). Armes sur le pied dans un cartouche rocaille : une croix légèrement potencée.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Favier Pierre-Henry (orfèvre)

Lieu de création

Lieu d'exécution : Ile-de-France, 75, Paris

Siècle de création

2e quart 18e siècle, milieu 19e siècle

Année de création

1733, 1738

Description historique

D'après le poinçon de régie, le pied peut être daté entre 1733 et 1738, juridiction de Béziers. La partie supérieure (gloire, lunule), a été exécutée par Pierre-Henry Favier orfèvre à Paris, 9 place Dauphine puis 44 quai des Orfèvres. Son poinçon est insculpé le 12 août 1846. Il semble fort vraisemblable que cet ostensoir soit celui mentionné dans l'inventaire de 1812, il pourrait alors être un rescapé des fontes révolutionnaires. Si l'on revient sur les saisies de l'orfèvrerie opérées à la cathédrale, on peut voir que le 15 octobre 1791 un ostensoir d'argent provenant du prieuré de Cassan est remis à cette église, et que le 19 octobre 1792, l'Administrateur du District fait retirer un ostensoir pour être envoyé à la Monnaie mais en prenant soin d'en laisser un pour l'exercice du culte. Les armes présentes sur le pied sont-elles celles de la maison de Cassan ?

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

2010/06/28 : classé au titre objet

Précisions sur la protection

Arrêté : ostensoir, argent doré, par Pierre-Henry Favier, orfèvre à Paris, 1733-1738.

Numéro de l'arrêté de protection

2010-068

Photographies liées au dossier de protection

CAOA ; DOM

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003