canon (couleuvrine)

Désignation

Dénomination de l'objet

Canon

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Couleuvrine

Titre courant

Canon (couleuvrine)

Localisation

Localisation

Occitanie ; Haute-Garonne (31) ; Saint-Lys ; mairie

Numéro INSEE de la commune

31499

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Midi-Pyrénées

Canton

Saint-Lys

Nom de l'édifice

Mairie

Description

Catégorie technique

Fonderie

Matériaux et techniques d'interventions

Bronze

Dimensions normalisées

L = 180

Historique

Siècle de création

4e quart 16e siècle

Année de création

1589

Description historique

M. Jean-Charles Facchini, directeur du Pôle Culturel à la Mairie de Saint-Lys nous a fait part de cette remarque concernant l'appellation de ce canon (13/01/2021) : "L’appellation « couleuvrine » utilisée pour désigner ce petit canon a été employée dans la commune depuis, au minimum, le milieu du XIXe siècle... Mais il s’est avéré récemment que cette appellation serait, en définitive, erronée et que ce petit canon se trouve être, non pas une « couleuvrine », mais un « fauconneau ». En effet, un mémoire sur l’artillerie royale rédigé vers 1551, sous le règne de Henri II, a fixé les « six calibres de France ». Dans l’ordre décroissant de taille, on trouvait : le « canon » (162/170 mm), la « grande couleuvrine » (124/133 mm), la « couleuvrine bâtarde » (97/104 mm), la « couleuvrine moyenne » (70/88 mm), le « faucon » (56/68 mm) et le « fauconneau » (48/52 mm). Au vu des dimensions de la pièce d’artillerie conservée à Saint-Lys (calibre : 46 mm ; longueur du tube : 1,77 m ; poids du tube : 96 kg), on peut en déduire que cette dernière est effectivement un fauconneau, voire même un fauconneau « léger » (et non pas une « couleuvrine », d’une taille et d’un calibre bien supérieurs). Les recherches historiques qui ont permis de dénommer correctement cette pièce de canon ont été menées en 2016 sous la direction de Monsieur Pascal Julien, professeur d’histoire de l’art à l’université de Toulouse – Jean-Jaurès, en préalable à l’exposition « Toulouse Renaissance » (dont M. Julien était l’un des commissaires scientifiques), exposition qui s’est tenue au Musée des Augustins, à Toulouse, en 2018 (https://www.augustins.org/fr/toulouse-renaissance) et au sein de laquelle le fauconneau de Saint-Lys fut exposé. Le « fauconneau » de Saint-Lys a fait l’objet d’une notice au sein du catalogue de cette exposition (https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb454864889 ; pages 300 et 301) et c’est bien sous cette dénomination que ladite pièce d’artillerie est désignée dans cet ouvrage de référence publié en 2018." Cette appellation de "couleuvrine " figure sur l'arrêté de protection.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

1926/04/27 : classé au titre objet

Référence(s) d'exposition(s)

Exposition « Toulouse Renaissance », Toulouse, Musée des Augustins, 2018

Référence(s) de publication(s)

Catalogue de l'exposition « Toulouse Renaissance », Toulouse, Musée des Augustins, 2018, p. 300 et 301 (https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb454864889)

Photographies liées au dossier de protection

CAOA

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1998

1/10
canon (couleuvrine), vue générale
canon (couleuvrine), vue générale
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Mairie de Saint-Lys, Diffusion RMN-GP
Voir la notice image