voiture hippomobile : break grand modèle dit break de chasse

Désignation

Dénomination de l'objet

Voiture hippomobile

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Break grand modèle, break de chasse

Titre courant

Voiture hippomobile : break grand modèle dit break de chasse

Localisation

Localisation

Occitanie ; Gard (30) ; Saint-Gilles ; château d'Espeyran

Numéro INSEE de la commune

30258

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Languedoc-Roussillon

Canton

Saint-Gilles

Lieu-dit

Espeyran

Nom de l'édifice

Château d'Espeyran

Référence Mérimée de l'édifice

PA00103207

Description

Catégorie technique

Patrimoine hippomobile

Matériaux et techniques d'interventions

Bois, métal, cuir

Description matérielle

Le break est une voiture qu'on utilise à la campagne pour aller à la chasse ou pour se promener. C'est un grand véhicule qui s'attelle à quatre chevaux et qui peut transporter six passagers plus deux domestiques ceux-ci prenant place à l'arrière sur un siège surélevé sur les ferrures. Deux petits compartiments intérieurs aérés sont destinés à loger les chiens de chasse.

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Précisions sur l'état de conservation

Restauration dans les années 1980.

Inscription

Inscription

Précisions sur l'inscription

Ehrler Paris (sur les chapeaux de roues)

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Ehrler (carrossier)

Siècle de création

3e quart 19e siècle

Description historique

Le château d'Espeyran a appartenu pendant longtemps aux Sabatier, famille montpelliéraine qui a établi sa fortune au XVIIIe siècle dans le commerce. Cette famille a acquis, au XIXe siècle, le château d'Espeyran qui était auparavant la résidence d'été des évêques de Nîmes. Les Sabatier ont fait réaliser de grands travaux à Espeyran assimilables parfois à de la reconstruction, pour qu'il leur serve de résidence estivale. Les Sabatier étaient de grands amateurs de cheveaux et y venaient l'été pour chasser. Ils y ont installé un haras dont Frédéric Sabatier d'Esperyan fut au milieu du XIXe siècle le propriétaire très en vue. En 1963 la famille Sabatier a fait don à l'Etat du château d'Espeyran. Aujourd'hui le château est occupé par le service des archives nationales (centre des microfilms). Le monument a été légué avec la totalité de son mobilier y compris les voitures et la sellerie qui se trouvent conservées dans les remises et écuries. Une dizaine de voitures hippomobiles étaient conservées à Espeyran à la veille de la seconde guerre mondiale. Cinq ont ont été détruites ou ont disparu au moment de la débâcle allemande de 1944. Cette voiture a été construite par l'un des plus grands carrossiers parisiens du XIXe siècle, Ehrler, qui était le fournisseur favori de Napoléon III. Il exerçait son métier rue d'Astorg entre 1838 et 1845 puis rue de Ponthieu à partir de 1846. Ehrler a aussi été le fournisseur de plusieurs souverains étrangers comme le roi d'Espagne ou le khédive d'Egypte notamment. En 1856, Ehrler a réparé et rénové à l'occasion du baptême du prince impérial six voitures de gala datant du Premier Empire qui se trouvent à Versailles ainsi que le carrosse du sacre de Charles X. On compte encore aujourd'hui 79 voitures portant la marque Ehrler dont 27 sur le territoire français.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

2010/12/20 : classé au titre objet

Numéro de l'arrêté de protection

N°111

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel