voiture hippomobile : berline de voyage

Désignation

Dénomination de l'objet

Voiture hippomobile

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Berline de voyage

Titre courant

Voiture hippomobile : berline de voyage

Localisation

Localisation

Occitanie ; Gard (30) ; Saint-Gilles ; château d'Espeyran

Numéro INSEE de la commune

30258

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Languedoc-Roussillon

Canton

Saint-Gilles

Lieu-dit

Espeyran

Nom de l'édifice

Château d'Espeyran

Référence Mérimée de l'édifice

PA00103207

Description

Catégorie technique

Patrimoine hippomobile

Matériaux et techniques d'interventions

Bois, métal, cuir

Description matérielle

Cette berline importante par ses dimensions, est une voiture réservée uniquement aux voyages. Elle a été construite entre 1840 et 1860. Quatre passagers peuvent prendre place à l'intérieur. A l'extérieur, le siège arrière est destiné aux domestiques.

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Précisions sur l'état de conservation

Restauration dans les années 1980.

Inscription

Inscription

Précisions sur l'inscription

J. Rothschild & Fils, Paris

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Rothschild Jacques (carrossier)

Siècle de création

Milieu 19e siècle

Description historique

Le château d'Espeyran a appartenu pendant longtemps aux Sabatier, famille montpelliéraine qui a établi sa fortune au XVIIIe siècle dans le commerce. Cette famille a acquis, au XIXe siècle, le château d'Espeyran qui était auparavant la résidence d'été des évêques de Nîmes. Les Sabatier ont fait réaliser de grands travaux à Espeyran assimilables parfois à de la reconstruction, pour qu'il leur serve de résidence estivale. Les Sabatier étaient de grands amateurs de cheveaux et y venaient l'été pour chasser. Ils y ont installé un haras dont Frédéric Sabatier d'Esperyan fut au milieu du XIXe siècle le propriétaire très en vue. En 1963 la famille Sabatier a fait don à l'Etat du château d'Espeyran. Aujourd'hui le château est occupé par le service des archives nationales (centre des microfilms). Le monument a été légué avec la totalité de son mobilier y compris les voitures et la sellerie qui se trouvent conservées dans les remises et écuries. Une dizaine de voitures hippomobiles étaient conservées à Espeyran à la veille de la seconde guerre mondiale. Cinq ont ont été détruites ou ont disparu au moment de la débâcle allemande de 1944. Jacques Rothschild faisait partie des carrossiers les plus en vue de la place de Paris dans la seconde moitié du 19e siècle. Une telle voiture s'attelait à poste, c'est-à-dire qu'elle pouvait être menée sans cocher, simplement avec des postillons assis sur les chevaux de gauche de l'attelage. Quatre chevaux étaient nécessaires pour tracter ce véhicule qui était équipé d'un timon courbe afin que le postillon qui chevauchait le cheval de gauche ne puisse avoir la cheville écrasée par le timon. Actuellement dans un corpus européen de 8000 voitures hippomobiles, 56 voitures construites par Jacques Rothschild ont pu être identifiées. 25 sont conservées en France. Parmi elles, seules 3 berlines de voyage subsistent encore.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

2010/12/20 : classé au titre objet

Numéro de l'arrêté de protection

N°109

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel