tableau et son cadre : Michel Le Nobletz

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau, cadre

Titre courant

Tableau et son cadre : Michel Le Nobletz

Localisation

Localisation

Bretagne ; Finistère (29) ; Quimper ; évêché

Numéro INSEE de la commune

29232

Nom de l'édifice

Évêché

Référence Mérimée de l'édifice

PA00090331

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Dans le couloir du 1er étage de l'évêché.

Description

Catégorie technique

Peinture, menuiserie

Matériaux et techniques d'interventions

Toile (support) : peinture à l'huile, bois : taillé, doré

Description matérielle

Huile sur toile et bois doré.

Indexation iconographique normalisée

Scène, intérieur, apparition, Vierge à l'Enfant, nuée, prêtre, orant, prière, agenouillé, ange, portant, couronne, lys, vase

Description de l'iconographie

Dom Michel de Nobletz est représenté en orant ; en bas à gauche, la Vierge à l'Enfant lui apparaît tandis qu'un ange, en haut à gauche, lui tend la triple couronne. Cette présentation illustre de manière scrupuleuse la biographie d'Antoine Verjus et, en particulier, l'épisode de l'apparition de la Vierge (livre I, chapitres 3-6), lorsque Le Nobletz était étudiant chez les Jésuites d'Agen, en 1597 : La Vierge eût la bonté de le visiter et de le consoler, comme une bonne mère s'applique à essuyer les larmes de son fils. J'ai obtenu de mon fils, luy dit-elle, ces trois couronnes pour vous : l'une est celle de la Virginité, que vous garderez inviolablement jusqu'à la mort (…). Ceste seconde couronne est celle de Docteur et de Maistre de la vie spirituelle. La troisième couronne est celle du mépris du monde, dont vous ferez une profession particulière dans l'Estat Ecclesiastique.

Dimensions normalisées

H = 277 ; la = 227

Inscription

Signature

Précisions sur l'inscription

Signature peinte en bas à droite : YAN' DARGENT.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Dargent Jean-Edouard, dit : Yan Dargent (peintre)

Personnalités liées à l'histoire de l'objet

Lamarche, évêque (commanditaire)

Siècle de création

4e quart 19e siècle

Description historique

Yan' Dargent est né le 15 octobre 1824, à Saint-Servais, petite commune près de Landerneau, Finistère nord, qui lui a consacré un musée. En 1840, il entre comme apprenti dessinateur dans l'entreprise de travaux publics Déniel à Brest. En 1848, il se marie et a un fils, Ernest. La même année, il rencontre un professeur de dessin au lycée de Troyes, Jules-Nicolas Schitz, qui l'encourage à développer ses talents artistiques. Ce tableau a été peint à quatre mains, le paysage arrière a été peint par Schitz. En 1950, il quitte les travaux publics pour s'installer à Paris en tant qu'artiste et prend le nom de Yan' Dargent. Dès son arrivée, deux de ses dessins, Le retour et Les baigneuses sont acceptés et remarqués au Salon. En 1859, il réalise un tableau, Saint Houardon, pour l'église éponyme de Landerneau, qui sera acheté par Napoléon III (classé au titre des monuments historiques en 1992). Il devient célèbre grâce à son tableau Les lavandières de la nuit (musée de Quimper), une légende bretonne qu'il peint en 1861. Présenté à l'Exposition Universelle de Londres en 1862, il fera sensation et sera acheté par lord Hamilton. Entre 1871 et 1878 il réalise le décor composé de 20 scènes de toutes les chapelles de la cathédrale de Quimper et en 1890, il commence le décor de l'église Saint-Hourdon à Landerneau, jamais achevé. Le 19 novembre 1899, il meurt à Paris et est inhumé dans sa ville natale, à Saint-Servais. L'évêque de Quimper, monseigneur Lamarche, commande ce tableau à Yan' Dargent à l'occasion de la mise en œuvre du procès de béatification de dom Michel le Nobletz (en 1888 ou en 1891). Si l'on ignore sa destination (vraisemblablement l'évêché), les archives diocésaines fournissent le contexte de sa réalisation. Une lettre d'un architecte de Saint-Brieuc, Le Guerannic, natif du Conquet, du 10 janvier 1891, destinée à monseigneur Lamarche, fournit le modèle du portrait : En traçant cette image, je me suis efforcé de représenter le type que l'on peut croire authentique, puisqu'on le retrouve sur la châsse de dom Michel, sur sa statue, et dans divers tableaux qui relatent les miracles. Je désire que ce portrait, tout imparfait qu'il est, puisse inspirer l'artiste éminent et breton qui, m'a-t-on dit, doit peindre les traits de mon saint compatriote. Deux jours plus tard, Yan' Dargent répond à l'évêque : Je me mettrai à l'oeuvre dès que j'aurai les renseignements que vous m'annoncez de M. l'abbé Peyron et de M. Le Guérannic, en suivant comme vous me le recommandez, la composition de M. Lebrun. Gabriel Lebrun, auteur de la gravure du frontispice de la Vie de Monsieur Le Nobletz, prestre et missionnaire de Bretagne, d'Antoine Verjus, éditée à Paris en 1665, est la référence du prototype physique de dom Michel Le Nobletz jusqu'en 1891.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une association diocésaine

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

2015/07/02 : classé au titre objet

Précisions sur la protection

Arrêté de classement n° 048. CDOM 04/03/2014. CNMH 27/01/2015. Inscrit au titre objet le 02/04/2014. Propriété de l'association diocésaine de Quimper.

Sources d'archives et bases de données de référence

Archives diocésaine de Quimper : contexte de la commande ; Cécile Oulhen (conservateur des Monuments Historiques de Bretagne) ; conservation des antiquités et objets d'art du Finistère

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel

1/2
tableau et son cadre : Michel Le Nobletz face à la Vierge à l'enfant, vue générale
tableau et son cadre : Michel Le Nobletz face à la Vierge à l'enfant, vue générale
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine (objets mobiliers), tous droits réservés
Voir la notice image