horloge astronomique à pression constante Leroy n° 1450 et sa pompe pour faire le vide

Désignation

Dénomination de l'objet

Horloge

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Horloge à pression constante ; régulateur astronomique

Appelation d'usage

Leroy n° 1450

Titre courant

Horloge astronomique à pression constante Leroy n° 1450 et sa pompe pour faire le vide

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Doubs (25) ; Besançon ; 41 bis avenue de l'observatoire ; observatoire

Numéro INSEE de la commune

25056

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Canton

Besançon nord-ouest

Lieu-dit

Bouloie (la)

Adresse de l'édifice

Observatoire (avenue de l') 41 bis

Nom de l'édifice

Observatoire

Référence Mérimée de l'édifice

PA25000047

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Bibliothèque

Lieu de déplacement de l'objet

Lieu de dépôt : Bourgogne-Franche-Comté, 25, Besançon, musée du Temps

Description

Catégorie technique

Astronomie

Structure et typologie

Instrument spécialisé

Matériaux et techniques d'interventions

Laiton ; acier ; verre ; nickel ; fonte de fer

Description matérielle

Cette horloge temps sidéral est dotée d'un remontage électrique automatique et d'un échappement Reid modifié. Son mouvement est pris entre deux platines verticales en laiton, à l'arrière duquel sont fixées deux bobines. Elle possède un cadran unique pour les secondes, muni d'une aiguille en acier bleui, et un balancier en invar. Elle est surmontée d'une cloche en cristal et repose dans un cylindre en cuivre rouge, porté par trois vis calantes fixées sur une monture circulaire en fer scellée au mur. Elle est également équipée d'un baromètre à mercure et d'un thermomètre (fixés sur une même planchette), d'un hygromètre et d'un thermomètre (dans un même boîtier métallique circulaire) et d'un microscope de lecture.

Dimensions normalisées

Cylindre : d = 35, h = 150 (avec la cloche) ; cloche : h = 45

Inscription

Inscription concernant le fabricant (gravée, sur l'oeuvre) ; inscription concernant le lieu d'exécution (gravée, sur l'oeuvre) ; numéro de série (gravé, sur l'oeuvre) ; graduations (gravées, sur l'oeuvre)

Précisions sur l'inscription

Inscription gravée sur le cadran : N° 1450 / L. Leroy & Cie / 7, Bd de la Madeleine / Paris. Graduations (gravées, sur le cadran) : de 0 à 60, avec nombres des dizaines et traits des secondes. Graduations sur le baromètre à mercure : de 50 (?) à 80 avec traits des 1/2 unités. Graduations sur le thermomètre à côté : de - 14 à + 36, avec chiffres pairs et traits toutes les 0, 2 unités. Inscriptions gravées sur le cadran du thermomètre-hygromètre : en haut (en arc de cercle) : SECHERESSE, graduations de 0 à 100 avec chiffres des dizaines et traits des unités, HUMIDITE ; au centre : HYGROMETRE DE PRECISION / L. LEROY & CIE / PARIS / THERMOMETRE CENTIGRADE ; en bas (en arc de cercle) : graduations de - 15 à + 60, avec chiffres des dizaines (de 10 à 0 et à 50) et traits des unités.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Leroy L & Cie (horloger)

Lieu de création

Lieu d'exécution : Île-de-France, 75, Paris

Siècle de création

2e quart 20e siècle

Année de création

1932

Description historique

Cette horloge à pression constante Leroy n° 1450 est la première à être acquise par l'observatoire en 1932, après le creusement (l'année précédente) sous la bibliothèque d'un puits de cinq mètres de profondeur destiné à éviter les variations de températures trop importantes. Elle est rejointe en 1942, dans la même chambre souterraine, par l'horloge n° 1723 et toutes deux ont été déposées en 1998 au musée du Temps, où elles sont exposées. Elles sont l'oeuvre de l'atelier créé par Louis Leroy (1859-1934), formé par son père le fabricant de chronomètre Théodore-Marie Leroy, puis en Angleterre et ensuite dans la maison Le Roy et Fils (sans lien de parenté avec lui), fondée en 1784 par Charles Le Roy et installée l'année suivante au Palais-Royal. Il en prend la direction en 1889 sous la raison sociale L. Leroy et Cie, ouvre en 1892 un nouvel atelier à Besançon (square Saint-Amour) et transfère en 1899 ses installations parisiennes au 7 boulevard de la Madeleine (elles déménageront en 1938 au 4 rue du Faubourg Saint-Honoré). Rachetée dans les années 1980, la société vient à la fin de 2010 de se réinstaller à Besançon.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

2019/02/04 : classé au titre objet

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés

Dénomination du dossier

Dossier individuel

1/6