POP

Plateforme ouverte du patrimoine

2 vantaux (portail)

Désignation

Dénomination de l'objet

Vantail (2)

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Portail

Titre courant

2 vantaux (portail)

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Dijon ; 3 rue de l'Ecole de Droit ; Ecole de Droit (ancien collège des Jésuites dit collège des Godrans, actuellement Bibliothèque municipale)

N° INSEE de la commune au moment de la protection

21231

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Canton

Dijon

Adresse de l'édifice

Ecole de Droit, rue de l' (3)

Nom de l'édifice

Ecole de Droit (ancien collège des Jésuites dit collège des Godrans, actuellement Bibliothèque municipale)

Référence Mérimée de l'édifice

PA00112261

Description

Catégorie technique

Menuiserie ; sculpture

Matériaux et techniques d'interventions

Chêne : taillé

Description matérielle

Quatre vantaux à compartiments sculptés de motifs décoratifs, sous un fronton central à volutes accolées, lui-même surmonté de deux médaillons ou oculi ovales, soulignés par d'opulentes guirlandes de fruits.

Dimensions normalisées

Ensemble : h = 460 ; la = 242 ; double porte : h = 258 ; la = 100 (2x50)

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Précisions sur l'état de conservation

Oeuvre restaurée en 2015 (BM Dijon, avec le soutien de la DRAC - CRMH Bourgogne).

Historique

Siècle de création

1er quart 17e siècle

Année de création

1615 ; 1618

Description historique

La bibliothèque municipale de Dijon occupe les bâtiments de l'ancien collège des jésuites, aussi appelé collège des Godrans du nom de son fondateur, Odinet Godran, président du Parlement de Bourgogne. Le collège devint royal en 1764 après l'expulsion des Jésuites du royaume de France. Jusqu'à la Révolution, il fut administré par des clercs séculiers sous la responsabilité de la Ville de Dijon. Supprimé en 1793, il laissa place à l'école centrale du département de la Côte-d'Or. La chapelle fut utilisée successivement tout au long du 19e siècle par diverses institutions, parmi lesquelles l'école de dessin, une école primaire annexe de l'école normale ou encore l'école de musique de la Ville ; elle fut attribuée en 1909 à la bibliothèque municipale. La porte est documentée par un dessin-contrat du 18 octobre 1615 paraphé par Pierre Dubois, menuisier et sculpteur sur bois et père du sculpteur Jean Dubois. Le vocabulaire décoratif rompt avec la tradition maniériste dijonnaise héritée de Hugues Sambin. Elle reflète une influence italienne, probablement inspirée par le père Etienne Martellange, architecte de la Compagnie de Jésus et du collège des Godrans, qui se forma à Rome entre 1590 et 1604. La porte de l'ancienne église Saint-Louis-des-Jésuites (1627-1641), actuelle église Saint-Paul-Saint-Louis à Paris, du même architecte, est organisée sur le même modèle (sources : BM Dijon et Patricia Mary).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

1909/11/06 : classé au titre objet

Précisions sur la protection

L'arrêté de protection précise la date de 1772. La chapelle est inscrite (PA00112261).

Référence(s) d'exposition(s)

Un temps d'exubérance, Les Arts Décoratifs sous Louis XIII et Anne d'Autriche, 2002.

Référence(s) de publication(s)

Inv. O.167, Le dessin en France au XVIIe siècle : collections de l'Ecole des Beaux-arts de Paris, 2001.

Références documentaires

Cadre de l'étude

Dénomination du dossier

Dossier individuel

1/5