verrières des baies 1, 4, 10, 11, 12, 14, 15, 17, 19, 20

Désignation

Dénomination de l'objet

Verrière (10)

Titre courant

Verrières des baies 1, 4, 10, 11, 12, 14, 15, 17, 19, 20

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Côte-d'Or (21) ; Dijon ; église paroissiale Saint-Michel

Numéro INSEE de la commune

21231

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Canton

Dijon

Nom de l'édifice

Église paroissiale Saint-Michel

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Choeur et nef (baies 1, 4, 10, 11, 12, 14, 15, 17, 19, 20)

Description

Catégorie technique

Vitrail

Matériaux et techniques d'interventions

Verre transparent (coloré) : grisaille sur verre, jaune d'argent, plomb (réseau)

Description de l'iconographie

Description : Annonciation, phylactères, Vierge à l'Enfant et Sibylles (tympan et lancettes de la baie 1), armoiries et ornementation à forme végétale (tympan et têtes de lancettes de la baie 4), fragment d'un calvaire (baie 11), agneau symbolique (tympan de la baie 14) , écu à 3 fleurs de lys (tympan de la baie 15) , colombe du Saint-Esprit et anges mutilés (tympan de la baie 20), débris réunis en bordure,

État de conservation (normalisé)

Oeuvre mutilée, oeuvre complétée, partie en remploi, remontage

Précisions sur l'état de conservation

Baie 1 : on fit appel à Henri Gerente en 1840 pour compléter et restaurer cette baie dont le tympan est maintenant formé de panneaux du 15e siècle (Annonciation, phylactères) en remploi (?) mais dont les lancettes sont une restitution et ne contiennent pratiquement pas d'éléments anciens (Vierge à l'Enfant et sibylles sous des dais d'architecture dans le style du 15e, avec soubassement) ; baie 4 : au tympan et dans les têtes de lancettes sont conservés des fragments du 16e siècle (les lancettes présentent 2 écus du 19e siècle dans des chapeaux de triomphe faits de fragments de bordure 16e) le tout sur fond de résille à motifs floraux (19e siècle) ; baie 11 : seuls restent identifiables les fragments du calvaire qu'Evrard Bredin posa en 1560 et grâce auquel il accéda à la maîtrise (la destruction de ce vitrail eut sans doute lieu en 1795, des fragments du 16e siècle sont utilisés en bouche-trous, d'autres sont rassemblés en bordure d'une vitrerie losangée du 20e siècle) ; baies 10, 12, 14, 15, 17, 19, 20 : en 1956, M. Boisson et M. Weinling essayèrent de réutiliser au maximum les petits fragments conservés depuis le 16e siècle en les plaçant en bordure de vitreries losangées

Historique

PV004528 ou PV003967 ou PV004082

Siècle de création

16e siècle, 3e quart 16e siècle, 3e quart 20e siècle

Année de création

1560

Description historique

Reconstruite d'est en ouest en deux principales campagnes de travaux (1499-1513 et 1520-1590), l'église Saint-Michel reçut tout au long du 16e siècle de somptueuses verrières dont on ne conserve aujourd'hui que d'infimes fragments ; elles ont toutes été restaurées au 19e ou au 20e siècle

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Classé au titre immeuble

Date et typologie de la protection

1840/01/01 : classé au titre immeuble

Photographies liées au dossier de protection

SRI

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel