statuette : Vierge à l'Enfant assise

Désignation

Dénomination de l'objet

Statue

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Statuette

Titre courant

Statuette : Vierge à l'Enfant assise

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Corrèze (19) ; Saint-Merd-les-Oussines ; chapelle Notre-Dame de la Nativité

Numéro INSEE de la commune

19226

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Limousin

Canton

Bugeat

Lieu-dit

Fournol

Nom de l'édifice

Chapelle Notre-Dame de la Nativité

Référence Mérimée de l'édifice

IA00029817

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Lieu de déplacement de l'objet

Limousin, 19, Saint-Merd-les-Oussines, mairie

Description

Catégorie technique

Orfèvrerie

Structure et typologie

Intérieur creux

Matériaux et techniques d'interventions

Cuivre : martelé, fondu, ciselé, gravé, doré au mercure, doré à la feuille, peint, bruni, bois : taillé

Description matérielle

Statuette composée de deux épaisses plaques de cuivre mises en forme par martelage, vraisemblablement par matriçage, soudées longitudinalement et rivetées selon une technique qui s'apparente à la dinanderie. L'intérieur est creux, avec deux tiges de renfort (les traces d'une troisième tige sont perceptibles entre les jambes de la Vierge) ; la coque arrière s'appuyant sur le trône (manquant) est plus courte que la coque antérieure. Le bras droit de la Vierge et la tête de l'enfant sont pleins, en cuivre fondu et rapporté par rivetage. La couronne de la Vierge est en cuivre, fondu et soudé. L'étude réalisée en 2003-2004 par le Centre de recherche et de restauration des musées de France confirme la présence d'une dorure ancienne à l'amalgame (mercure) et d'une dorure plus récente à la feuille d'or. Une couche de préparation brune a été appliquée sous les carnations et les vêtements. Deux couches de polychromie sont identifiables. La plus récente est contemporaine de la dorure à la feuille, et comporte des carnations rose pâle, des galons rouges sur les vêtements, les chaussures de la Vierge et le livre, du vert sur la terrasse, des traces de bleu sur le bas et les côtés du manteau de la Vierge. La polychromie la plus ancienne comporte des carnations plus claires, du blanc sur les vêtements, avec une large bande dorée et incisée semblant incrustée dans le métal au bas des vêtements de la Vierge et sur le socle, plusieurs teintes dont du bleu sur les chaussures de la Vierge. Un morceau de bois sommairement taillé et un socle en bois à degrés ont été ajoutés afin de stabiliser la statuette et de la porter en procession.

Indexation iconographique normalisée

Vierge à l'enfant (Vierge : assis, couronne, enfant Jésus : bénédiction, livre)

Description de l'iconographie

La Vierge est représentée assise, coiffée d'un voile court sous une couronne, enveloppée d'un manteau laissant voir une robe-tunique ceinturée à la taille. De la main droite, elle présente un petit objet en forme de cylindre percé. L'enfant, également couronné, vêtu d'une longue tunique, est présenté en appui sur le genou gauche de la Vierge ; de la main droite, il bénit, de la main gauche, il tient un livre. Orfrois gravés visibles sur certaines parties des vêtements.

Dimensions normalisées

H = 35 ; la = 11 ; pr = 9 (dimensions de la statuette) ; Socle en bois : h = 8, la = 25, pr = 13

État de conservation (normalisé)

Manque, changement de fonction, traces de peinture

Précisions sur l'état de conservation

Il manque le trône qui était sans doute également en cuivre. Par l'ajout du socle en bois et d'un brancard (déposé dans la chapelle), la statuette a été transformée en statue de procession. Ce socle en bois a été remplacé en 2004 par un socle en plexiglas. Empâtement de surface dû à la dorure à la feuille d'or et à la polychromie, qui semble antérieure au 19e siècle d'après sa composition (blanc de plomb, sulfure de cuivre pour le vermillon, vert de cuivre). Oeuvre étudiée par le Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF) en 2003-2004.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

auteur inconnu

Personne morale créatrice de l'objet

Limousin (?, atelier)

Lieu de création

Limousin (?)

Siècle de création

14e siècle (?)

Description historique

La chapelle de Fournol appartenait à l'ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. La statuette est mentionnée dans les inventaires de 1654 et 1701 (AD Rhône, série H, langue d'Auvergne). Elle s'apparente aux Vierges assises réalisées dans les ateliers d'orfèvres limousins à l'époque médiévale et peut être datée du 14e siècle. Selon Marie-Madeleine Gauthier, ces Vierges assises ont pu avoir une fonction de réserve eucharistique : des hosties consacrées étaient placées à l'intérieur du trône. Depuis une date inconnue, la statuette est portée en procession pour la fête de la Nativité de Notre-Dame, le 8 septembre.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

2003/04/29 : classé au titre objet

Précisions sur la protection

Intitulé de l'arrêté de protection : Statuette, Vierge à l'Enfant, cuivre doré, 14e siècle.

Numéro de l'arrêté de protection

OM/2003-19/N° 66

Photographies liées au dossier de protection

SRI (77190335X, 77190346X, 02190347XA, 02190348XA, 02190349XA, 02190350XA, 02190331X)

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2003

1/16
statue : Vierge à l'enfant assise
statue : Vierge à l'enfant assise
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image