2 gradins, tabernacle, exposition, 8 statuettes

Désignation

Dénomination de l'objet

Gradin d'autel (2), tabernacle, exposition, statue (8)

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Statuette

Titre courant

2 gradins, tabernacle, exposition, 8 statuettes

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Corrèze (19) ; Rosiers-d'Egletons ; église paroissiale Sainte-Croix

Numéro INSEE de la commune

19176

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Limousin

Canton

Egletons

Nom de l'édifice

Église paroissiale Sainte-Croix

Référence Mérimée de l'édifice

PA00099836, IA00030454

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Choeur, au dessus du maître-autel

Lieu de déplacement de l'objet

Oeuvre volée partiellement

Informations relatives aux vols

Les deux statuettes de Vierge à l'enfant, fixées au centre des ailes du tabernacle, ont été volées le 26 septembre après-midi ou le 27 septembre 2007. Dépôt de plainte auprès de la gendarmerie de Tulle le 1er octobre 2007 (unité 01983 PV 01098-2007).

Description

Catégorie technique

Menuiserie, sculpture

Matériaux et techniques d'interventions

Bois : peint, polychrome, doré

Description matérielle

Au-dessus des deux gradins superposés se dresse le tabernacle composé d'une armoire trapézoïdale accostée d'ailes, il supporte l'exposition également prolongée par des ailes ; la façade de l'armoire du tabernacle est dotée d'une porte cintrée tandis que les côtés accueillent deux statuettes ; sur chacune des ailes sont rapportées trois statuettes ; les ailes de l'exposition sont décorées de panneaux sculptés en demi-relief, un dais d'exposition couronné d'un dôme à croix sommitale surmonte l'ensemble

Indexation iconographique normalisée

Ornementation (rinceau, quatre feuilles, guirlande, fruit, colonne torse, pampre, chapiteau corinthien, coquille, feuille d'acanthe, terme, pot à feu, draperie), angelot, ange, Dieu le Père, Christ glorieux, Vierge à l'Enfant, saint Jean l'Evangéliste, saint (évêque, apôtre, moine), saint Roch, Saint-Esprit

Description de l'iconographie

Les gradins sont sculptés de rinceaux dorés sur fond blanc ; l'armoire du tabernacle est cantonnée de colonnettes torses à chapiteaux corinthiens le long desquelles s'enroulent des pampres ; au sommet de la façade figure Dieu le Père au-dessus de la colombe du Saint-Esprit, sur la porte est le Christ glorieux ; les niches latérales accueillent les statuettes d'un saint évêque au nord et d'un apôtre (tenant un livre ouvert) au sud ; le centre des ailes est occupé par une niche à coquille où sont placées deux statuettes de la Vierge à l'Enfant ; de part et d'autre sur l'aile nord figurent les statuettes de saint Jean l'Evangéliste et de saint Roch, sur l'aile sud celles d'un saint barbu et d'un moine (dominicain ?) ; les ailes de l'exposition sont cantonnées de termes gainés de chutes de fruits et prolongées par des petits ailerons ; les panneaux sculptés représentent un ange ; deux petits pot à feu surmontent les extrémités ; deux anges retiennent la lourde draperie qui constitue le dais au-dessus d'une coquille ; un dôme appareillé supporte la croix sommitale

Dimensions normalisées

H = 245 ; l = 277 ; la = 49 ; gradins : h = 32 , l = 277, la = 49 ; armoire du tabernacle : h = 91, l = 100, la = 45 ; porte de l'armoire : h = 43 ; statuettes : Vierge à l'Enfant nord : h = 43 ; Vierge à l'Enfant sud : h = 40 ; saint Jean l'Evangéliste : h = 45 ; saint évêque : h = 34 ; saint apôtre : h = 33 ; saint Roch : h = 46 ; saint barbu : h = 47 ; saint moine : h = 43

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée, oeuvre complétée

Précisions sur l'état de conservation

Après classement : oeuvre restaurée en 1976 1978 par Marcel Maimponte qui a sculpté 2 statuettes manquantes : apôtre et saint évêque, puis en 1981 par l'entreprise Marcel Maimponte. Le saint apôtre original (dit saint Barthélemy), disparu entre 1969 et 1976, mesurait 36 cm de haut (dont 2 cm pour la terrasse) et est connu par une photo des archives départementales de la Corrèze. Les niches centrales des ailes du tabernacle ont été endommagées lors du vol des deux statuettes de Vierge à l'enfant, qui y étaient fixées.

Historique

Siècle de création

4e quart 17e siècle

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

1971/07/12 : classé au titre objet

Précisions sur la protection

Arrêté : Retable, bois peint et sculpté XVIIème siècle.

Photographies liées au dossier de protection

SRI (87 19 0104 VA, 87 19 0106 XA, 87 19 0108 XA, 87 19 0131 ZA, 87 19 0133 ZA, 87 19 0151 ZA, 87 19 0137 ZA, 87 19 0158 ZA, 87 19 0105 XA, 87 19 0156 ZA, 87 19 0141 ZA, 87 19 0139 ZA) ; CRMH (04190292NUC)

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1987

Date de rédaction de la notice

1997

1/30
2 gradins, tabernacle, exposition, 8 statues (statuettes)
2 gradins, tabernacle, exposition, 8 statues (statuettes)
© Monuments historiques ; © Archives départementales, Corrèze
Voir la notice image