retable

Désignation

Dénomination

Retable

Titre courant

Retable

Localisation

Région

Nouvelle-Aquitaine

Département

17

Commune

Rochelle (La)

Numéro INSEE de la commune

17300

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Poitou-Charentes

Canton

La Rochelle

Edifice de conservation

Lycée Eugène Fromentin

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Chapelle, transept sud

Description

Catégorie technique

Menuiserie, sculpture

Matériaux et techniques

Bois : peint, taillé

Dimensions

La = 926 ; h = 447

Etat de conservation

Oeuvre restaurée

Précisions sur l’état de conservation

Retable restauré de 1994 à 1999 par Christian Karoutzos (Arts et Bâtiment).£

Historique

Datation des campagnes principales de construction

4e quart 17e siècle

Datation en années

1692, 1694

Commentaire historique

Il est à peu près certain que les deux corps latéraux sont ceux du retable commandé en 1692 pour la chapelle de la congrégation des messieurs à Charles Lamothe, sculpteur sur bois à Montreuil-Bellay et achevé en 1694 par Charles Gachet menuisier à La Rochelle ; les deux corps latéraux ont été transférés dans le croisillon droit de l'église des jésuites, devenue collège de la ville vers 1843. Ce retable était placé dans la chapelle du collège Fromentin (chapelle des jésuites) désaffectée. La première intervention en 1994 a consisté à déposer le retable, réaliser les interventions d'urgence et le conserver en atelier en attendant de lui trouver un emplacement dans un édifice de la ville car, la chapelle étant devenue un centre de danse contemporaine, elle ne pouvait conserver cette oeuvre. La partie centrale restaurée au 19e siècle étant composée d'éléments hétéroclites ne sera pas remontée, seuls les corps latéraux authentiques seront remontés dans l'église Notre-Dame ; on pourra l'admirer dans l'angle gauche de l'édifice en entrant. Ce retable se compose de deux corps latéraux cintrés comptant chacun un soubassemet portant deux colonnes torsadées à chapiteaux corinthiens portant un entablement orné d'une frise à rinceaux. Au milieu de chaque corps est une niche contenant une statue en bois sculpté, à gauche saint Jean, à droite saint Paul. Décor de têtes d'anges, chutes de feuilles, de fleurs et de fruits, guirlandes enrubannées. Probablement commandé en 1692 à Charles Lamothe, sculpteur sur bois à Montreuil-Bellay (Maine-et-Loire) et achevé par Charles Gachet, maître menuisier à La Rochelle, en 1694.

Statut juridique et protection

Statut de la propriété

Propriété de la commune

Nature de la protection MH

Classé au titre objet

Date de protection

1994/03/08 : classé au titre objet

Photographies

CAOA ; INSP ; CRMH ; DOM

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dossier

Dossier individuel