fragments de verrière

Désignation

Dénomination de l'objet

Verrière

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Fragment

Titre courant

Fragments de verrière

Localisation

Localisation

Normandie ; Calvados (14) ; Manerbe ; église Saint-Jean-Baptiste

Numéro INSEE de la commune

14398

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Basse-Normandie

Canton

Mézidon-Canon

Nom de l'édifice

Église Saint-Jean-Baptiste

Référence Mérimée de l'édifice

PA00111524

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Nef, au-dessus de la porte d'entrée

Description

Catégorie technique

Vitrail

Matériaux et techniques d'interventions

Verre : peint, jaune d'argent, grisaille sur verre

Description matérielle

Fragments de vitraux en grisaille et jaune d'argent remployés dans une verrière en cintre surbaissé, sur le mur ouest de la nef.

Indexation iconographique normalisée

Lune, Vierge de douleur, sainte Barbe, soleil

Description de l'iconographie

De gauche à droite : lune dans un lobe, Vierge de douleur au pied de la croix et bordure à motifs de candélabres dans un soufflet de tympan, fragments de bordure, un ange incomplet (ancienne mouchette), une étoile (écoinçon), un ange (mouchette), une étoile (écoinçons), sainte Barbe (soufflet incomplet), soleil dans un lobe.

Dimensions normalisées

H = 40 ; l = 200

État de conservation (normalisé)

Partie en remploi, fragment

Précisions sur l'état de conservation

Remploi de fragments, provenant d'un tympan (1521-1525), reposés dans une vitrerie incolore.

Inscription

Date

Précisions sur l'inscription

Date (sur le fragment de sainte Barbe) : 1521.

Historique

Siècle de création

1er quart 16e siècle

Année de création

1521, 1525

Description historique

A l'achèvement du gros oeuvre, on plaça des vitraux, parmi lesquels une représentation de sainte Barbe. En 1697, leur mauvais état suscita des délibérations entre les paroissiens et le vicaire sur la "refaçon" des vitres de la nef. Ce travail échut à François Lemercier, "vitrier" à Lisieux, à charge pour le curé de Manerbe de lui verser 10 livres et de le nourrir. Arcisse de Caumont, au milieu du 19e siècle, put admirer dans les baies de la nef une sainte Barbe et la Vierge de douleur. Alors qu'elles étaient encore en place en 1919-1920, on décida de les remplacer par des verrières contemporaines en commémoration de la Grande Guerre. Toutes sont signées du chartrain Charles Lorin et datées de 1920-1921. Des fragments anciens, dont certains éléments de tympans furent remployés dans les impostes des portes de l'église et de la sacristie.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Inscrit au titre objet

Date et typologie de la protection

1988/11/08 : inscrit au titre objet

Observations

Fiche CAOA et photographie manquantes.

Référence(s) de publication(s)

Callias-Bey Martine, David Véronique, Les vitraux de Basse-Normandie, Presses universitaires de Rennes, Editions Charles Corlet, 2006, pp. 92-93.

Sources d'archives et bases de données de référence

Base des objets mobiliers protégés au titre des Monuments Historiques du Calvados, Conservation des antiquités et objets d'art, 2018 : 14OM41838 ; Notice de l'Inventaire général rédigée par Charlotte Goupil en 2011.

Photographies liées au dossier de protection

14398-1-D058.JPG ; 14398-1-D059.JPG ; 14398-1-D060.JPG ; 14398-1-D061.JPG ; 14398-1-D062.JPG ; 14398-1-I009.jpg ; 14398-1-Z019.jpg ; 14398-1-Z021.jpg ; 14398-1-Z022.jpg ; 14398-1-Z023.jpg ; 14398-1-Z028.jpg ; 14398-1-Z036.jpg ; 14398-1-Z037.jpg

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets inscrits MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel