tableau : Christ mort soutenu par saint Jean et pleuré par la Vierge (Le)

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau

Titre courant

Tableau : Christ mort soutenu par saint Jean et pleuré par la Vierge (Le)

Localisation

Localisation

Occitanie ; Aude (11) ; Narbonne ; église Saint-Just (ancienne cathédrale)

Numéro INSEE de la commune

11262

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Languedoc-Roussillon

Canton

Narbonne-Sud

Nom de l'édifice

Église Saint-Just (ancienne cathédrale)

Référence Mérimée de l'édifice

PA00102790

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Chapelle Sainte-Anne

Description

Catégorie technique

Peinture

Matériaux et techniques d'interventions

Toile (support)

Indexation iconographique normalisée

Descente de Croix, Christ, mort, Vierge, saint Jean, panier, instrument de la Passion

Description de l'iconographie

Le Christ mort est soutenu par saint Jean qui regarde la Vierge éplorée.

Dimensions normalisées

H = 230 ; la = 175

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Précisions sur l'état de conservation

Oeuvre restaurée en 1972 par M. Moras.

Inscription

Signature

Précisions sur l'inscription

Signature en bas à gauche : P. LAVERGNE F.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Lavergne Pierre (peintre)

Siècle de création

17e siècle

Description historique

Oeuvre anciennement attribuée à Philippe de Champaigne (1602-1674) et aussi à Nicolas Tournier. Actes du colloque Nicolas Tournier 2001 (extrait) : [...] LA FILIATION : Le Christ mort soutenu par saint Jean et pleuré par la Vierge (fig. 105), naguère attribué à Tournier par Mesplé et Mesuret, puis à un peintre du cercle d'Abraham Janssens par Niolson, est en fait l'oeuvre de Pierre Lavergne, peintre narbonnais né en 1621, élève probable d'Antoine Rodière dont le frère Jean-Paul, peintre et doreur, épousa Catherine Lavergne, la soeur du jeune artiste. En 1972, à l'occasion du 700e anniversaire de la cathédrale Saint-Just à Narbonne, le tableau fut restauré ; cela permit d'en connaître l'auteur : P. LAVERGNE F découvrit-on sous le panier contenant les instruments de la Passion. La parenté avec le Christ descendu de la croix de Toulouse ne laisse pas indifférent ; n'oublions pas que Tournier vint à Narbonne à plusieurs reprsies, y habita même, du moins en 1634, y laissa au moins quatre oeuvres [...] Le jeune Pierre Lavergne ne pouvait qu'être stimulé par les maîtres Antoine Rodière et Nicolas Tournier déjà présents à Rome en 1627 c'est certainement à ce titre qu'il s'y retrouva en 1654/1655 en compagnie d'Antoine Ranc, le Montpellierain, futur maître d'Hyacinthe Rigaud dont la nièce épousé Jean Ranc, qui devint premier peintre de Philippe V à la cour d'Espagne. [...] Le 3 décembre 1680, le sieur Pierre Lavergne peintre, résidant en la ville de Perpignan louait à Antoine Pottabes maison et magazin à Narbonne. Depuis août 1678, le compagnon romain d'Antoine Ranc, le maître du fils de Paul Pezet, vivait à Perpignan ; la tradition orale n'aurait-elle pas fini par confondre Verdier et Lavergne ? Auteur d'oeuvres exceptionnelles, notamment du retable de Ginestas, le peintre mourut à Narbonne et fut enseveli chez les Augustins le 19 juin 1682.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune (?)

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

1911/09/30 : classé au titre objet

Précisions sur la protection

L'arrêté de protection intitule le tableau : La Descente de Croix.

Référence(s) de publication(s)

Jouffroy, Christian, Fauré, Jean-Jacques, Quelques clés pour la connaissance de Nicolas Tournier, actes de colloque, Narbonne, 2001, p. 168-169.

Photographies liées au dossier de protection

ARCH. PHOT. (MH72P339)

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel