fonts baptismaux

Désignation

Dénomination de l'objet

Fonts baptismaux

Titre courant

Fonts baptismaux

Localisation

Localisation

Grand Est ; Aube (10) ; Balignicourt ; église Saint-Paul-et-Saint-Pierre

Numéro INSEE de la commune

10027

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Champagne-Ardenne

Canton

Brienne-le-Château

Nom de l'édifice

Église Saint-Paul-et-Saint-Pierre

Référence Mérimée de l'édifice

PA00078027

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Dans le bas-côté sud de l'église.

Description

Catégorie technique

Taille de pierre ; sculpture

Matériaux et techniques d'interventions

Calcaire : taillé

Description matérielle

Pierre calcaire sculptée. Ces fonts baptismaux se présentent avec une base en parallélépipède surmontée d'un fût serré et d'une cuve assez large, qui offre un décor foisonnant avec une iconographie complexe. L'une des faces est moins travaillée que les trois autres.

Indexation iconographique normalisée

Feuillage ; femme ; figure ; serpent ; barque ; grenouille ; animal ; couteau

Description de l'iconographie

On observe des feuillages, des ramures et des personnages, parmi lesquels on reconnaît notamment une femme allongée à la longue chevelure. Il s'agit probablement du thème de la Création, avec une référence aux deux textes de la Genèse, symbolique habituelle pour les fonts baptismaux de la vie après la mort par le passage de l'eau. En-dehors de la représentation de ces ramures, avec des feuilles de chênes ou de figuiers, il y a également beaucoup de personnages habillés avec des vêtements assez fantaisistes, certains portant des bonnets à clochettes. On rencontre également beaucoup d'animaux, des grenouilles, un serpent. On observe aussi un couteau.

Dimensions normalisées

H = 105 ; la = 61 ; pr = 61

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Siècle de création

16e siècle

Description historique

Des écrits, dans des revues de sociétés d'histoire, ont proposé des explications assez complexes en ce qui concerne le décor de ces fonts baptismaux. Une relation aurait été faite par un historien entre la communauté juive qui habitait la région, et qui aurait pu développer une légende autour de l'histoire de la femme et de l'homme. Cette explication n'est pas approuvée par la DRAC qui privilégie le thème plus classique de la Création. Il est vrai que les personnages apparaissent parfois un peu étranges par rapport à la thématique, mais ils s'apparentent à ceux qui ornent les consoles de l'église dans sa partie du XVIe siècle. On date donc la cuve baptismale de cette époque. Evidemment, la facture paraît un peu grossière, mais elle met en valeur le travail des sculpteurs locaux. On retrouve le travail de cette cuve dans l'église à travers les culots, mais aussi dans d'autres églises du département comme à Chamoy ou à Voigny. Il est très intéressant de retrouver le travail de ces sculpteurs locaux dans un périmètre relativement restreint, et surtout d'observer leurs capacités à traduire des sujets théologiques particulièrement complexes.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

2015/05/05 : classé au titre objet

Précisions sur la protection

Arrêté de classement n° 030. Commission départementale des objets mobiliers 14/05/2013. Commission nationale des monuments historiques 28/01/2014. Inscrit par arrêté du 21/10/2013.

Référence(s) d'exposition(s)

Les ciseaux de Balignicourt.

Référence(s) de publication(s)

Leroy, Pierre-Eugène, Le Beau XVIe siècle troyen, Centre troyen de la recherche et d'étude, Pierre et Nicolas Pittou, 1989, pp. 241-258.

Sources d'archives et bases de données de référence

Isabelle Loutrel (conservateur des Monuments Historiques de Champagne-Ardenne) ; conservation des antiquités et objets d'art de l'Aube

Références documentaires

Cadre de l'étude

liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel