monument funéraire : Vierge de Pitié avec saint Jacques et saint Nicolas présentant deux donateurs

Désignation

Dénomination de l'objet

Monument funéraire

Titre courant

Monument funéraire : Vierge de Pitié avec saint Jacques et saint Nicolas présentant deux donateurs

Localisation

Région

Hauts-de-France

Département

02

Commune

Saint-Quentin

Numéro INSEE de la commune

02691

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Picardie

Canton

Saint-Quentin-Centre

Nom de l'édifice

Basilique Saint-Quentin

Référence Mérimée de l'édifice

PA00115910

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Dans la chapelle des Sept-Douleurs de la basilique, dans l'abside, pilier.

Description

Catégorie technique

Sculpture

Matériaux et techniques d'interventions

Pierre : taillé, peint, polychrome

Indexation iconographique normalisée

Vierge de Pitié

Description littéraire de l'iconographie

L'encadrement est richement ouvragé (pilastres, chapiteaux, dais ajourés), le tout est surmonté d'un couronnement ajouré, orné de pinacles, pot-à-feu et rinceaux. Deux fleurs de lys dorées ornent la face des pinacles. Sur le pilastre de gauche, en bas-relief apparaît une tête d'ange ailée surmontée d'un mascaron. Le chapiteau présente des animaux ailés. Le pilastre de droite est par contre uniquement ornemental. Dans une composition axiale, le haut-relief représente une Vierge de pitié assise, tenant dans ses bras le corps du Christ étendu devant elle. A sa droite, un saint dont les attributs (un grand chapeau orné d'une coquille et de deux dagues croisées, ainsi qu'un bâton de pélerin) nous indiquent qu'il s'agit de saint Jacques. A sa gauche, un autre saint qui a perdu ses attributs, était couvert de la mitre de l'évêque aujourd'hui disparue, les fanons de la mitre étant encore présents sur l'épaule. Ce sain est identifié comme saint Nicolas, touche de la paume de sa main droite la tête du donateur agenouillé qui prie en direction du Christ. L'épouse du donateur, plus petite, est placée derrière sous la manche du saint. Au-dessus de la scène principale, deux anges tiennent un ostensoir surmonté de l'ostie représentant le corps du Christ.

Dimensions normalisées

H = 168 ; la = 88 ; pr = 27

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Précisions sur l'état de conservation

Oeuvre restaurée en 2014 par Christine Bazireau.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Noël, C. (sculpteur, ?)

Siècle de création

1ère moitié 16e siècle

Description historique

La ville de Saint-Quentin se trouvait sur l'un des chemins de pèlerinage partant de Tournai et allant à Compostelle. L'ancienne chapelle dédiée à Saint-Jacques abrite ce haut-relief. Un livre datant de 1916, écrit par le père franciscain Raymund Dreiling, aumônier de l'armée allemande stationnée dans la région pendant la première guerre mondiale, a permis de confirmer l'identidée de saint Nicolas, il portait dans sa main droite un saloir avec trois enfants. Une photographie repoduite dans ce livre permet de voir l'oeuvre avant sa dégradation (bombardements de 1917, vols). Une traduction du texte pourrait attribuer cette oeuvre à un certain Noël C. (J. Hachet).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Classé au titre immeuble

Date et typologie de la protection

1840 : classé au titre immeuble

Précisions sur la protection

Liste de 1840

Référence(s) de publication(s)

Dreiling Raymund, La basilique de Saint-Quentin, son histoire et ses caractéristiques, éditions Etappen-Drückerei, Saint-Quentin, 1916, 43 pages.

Photographies liées au dossier de protection

DOM

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel

1/2
monument funéraire
monument funéraire
© Monuments historiques, ADAGP
Voir la notice image