Tableau : Annonciation

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau

Titre courant

Tableau : Annonciation

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Ain (01) ; Saint-Just ; église Saint-Bernard

Numéro INSEE de la commune

01369

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Canton

Péronnas

Nom de l'édifice

Église Saint-Bernard

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Chapelle sud

Description

Catégorie technique

Peinture

Structure et typologie

Rectangulaire vertical

Matériaux et techniques d'interventions

Toile (support) : peinture à l'huile, bois (cadre) : doré, noir

Description matérielle

Huile sur toile (à chevrons, armure sergée), cadre en bois noir et doré (plus récent que la peinture), châssis fixe, chanfreiné et avec une traverse horizontale; le format a été revu dans le sens d'un rétrécissement, en partie haute, où la toile a été coupée.

Description de l'iconographie

La composition s'inscrit dans un cadre intimiste accentué par la représentation d'un chat endormi dans l'angle inférieur gauche ; l'archange Gabriel agenouillé devant la Vierge vient lui annoncer l'Immaculée Conception ; tous les attributs sont présents (le lys pour l'ange, le livre pur la Vierge) ; au centre, une fenêtre permet de montrer le château du duc d'Urbino, le commanditaire.

Dimensions normalisées

H = 143,5 ; la = 99,5 ; dimensions châssis

État de conservation (normalisé)

Bon état

Précisions sur l'état de conservation

Toile restaurée plusieurs fois, au niveau du support toile et au niveau de la couche picturale ; restauré en 2014 par Caroline Snyers, Pascale Deloddère, Camille Romeggio et Anaïs Faine : voir détails de la restauration sur la fiche 1TRMH286.

Historique

Auteur du projet

Barocci Frederico (d'après, peintre)

Siècle de création

17e siècle

Description historique

Il s'agit d'une copie réduite d'un tableau de Frederico Barocci dit le Baroque (1535-1612), dont l'original,très restauré, est conservé aux musées du Vatican ; la version conservée au Musée des Beaux-arts de Nancy (huile sur toile, h = 300 ; la = 176), est considérée comme plus fidèle que l'original. Dans l'inventaire de la fabrique paroissiale de Saint-Just réalisé le 6 mars 1906, il est indiqué : n°2 / 2 tableaux religieux (AD Ain. Série V : 8V58) Recherches historique de Caroline Snyers : Le peintre Federico Barocci dit Le Baroche Federico Barocci (1526, Urbino - 1612, Urbino) est un peintre et dessinateur italien de la Renaissance. Il est surnommé « Il Baroche ». Après un bref apprentissage à Urbin, près de Battista Franco et de Bartolomeo Genga, son oncle, Barocci part pour Rome où il découvre les oeuvres de Raphaël. Vers 1563, il participe, avec les Zuccaro, à la décoration du Palais du Belvédère à Rome pour le pape Pie IV où il peint la Vierge Marie et l'enfant, plusieurs saints et un plafond à fresque représentant l'Annonciation. Il a principalement travaillé à Urbino notamment pour le duc Francesco Maria II della Rovere. Sa peinture est dans un style estompé, fondu, sensible aux nuances de la couleur, aux subtilités des contours et du mouvement. Ses tableaux principaux sont la Déposition de croix à Senigalia, la Circoncision au Louvre, l'Annonciation à la Pinacothèque du Vatican. Il a aussi réalisé de nombreux dessins pour lesquels il utilise souvent le pastel. Federico Barocci occupe une place à part dans l'évolution du maniérisme et son style annonce la grande peinture baroque. L'Annonciation de Federico Barocci et ses différentes versions : L'Annonciation de Federico Barocci est une des oeuvres les plus célèbres du peintre.L'original est à la Pinacothèque du Vatican à Rome. Elle a été commandée par le duc d'Urbin pour la chapelle de Francesco Maria II, dans la basilique de Lorette. C'est une huile sur bois de grandes dimensions, 248 x 170 cm, transférée sur toile au cours de son histoire matérielle. Elle a été exécutée entre 1582 et 1584. Elle fut transférée à Paris en 1797, puis rapatriée en Italie en 1816 avant d'entrer à la Pinacothèque du Vatican en 1820. L'événement de l'annonce de l'archange Gabriel à la Vierge Marie domine la composition. En arrière-plan, une ouverture laisse entrevoir une vue du Palais Ducal d'Urbino. Un chat dort au premier plan à gauche.Il existe de très nombreux dessins (détails et ensemble) et esquisses préparatoires de cette oeuvre. De nombreuses répliques de cette composition furent réalisées par Federico Barocci et son atelier. L'oeuvre fut aussi gravée à plusieurs reprises. Plusieurs exemplaires de la représentation de l'Annonciation par Le Baroche ont ainsi été repérés. L'un d'entre eux se trouve au musée des Beaux Arts de Nancy. Cette huile sur toile de grand format (300 cm x 176 cm) a été réalisée vers 1484 soit par Le Baroche lui-même soit par son atelier ou un de ses élèves Felice Pellegrini. Le tableau est cintré en partie haute. Dieu le Père, apparaissant dans une trouée de nuages entouré de deux angelots et de la colombe de l'Esprit Saint, domine l'évènement religieux. Une huile sur toile de L'Annonciation datée de 1592-1596 et attribuée au Baroche se situe à la basilique Sainte-Marie-des-Anges d'Assise. Entre Dieu le Père et la scène de l'Annonciation, deux angelots et l'Esprit Saint enrichissent la composition. Un chapeau de paille et une écharpe blanche sont suspendus derrière la Vierge. Une autre version de l'oeuvre présente Saint François d'Assise plongé dans des lectures saintes au premier plan à gauche, il s'agit d'une version conservée à Milan (Pinacothèque de Brera), provenant de l'église du couvent des Capucins de Mondavio, d'où la présence d'un père Capucin1. Le chat endormi sur une chaise est au premier plan à droite, et non pas à gauche comme initialement. D'autres versions du Baroche ou de son atelier sont connues à Urbino, Bologne et Sienne. Le musée du Louvre possède aussi un dessin de L'Annonciation du Baroche. Un drapé remplace le chat endormi au premier plan à gauche. Une porte, au lieu de la fenêtre, ouvre sur une terrasse munie d'une balustrade. Les anges et l'Esprit Saint, sans Dieu le Père, composent la partie supérieure de la scène. Deux copies de la représentation du Baroche ont été faites vers 1640-1645 par Giovanni Battista Salvi, dit Il Sassoferrato. Ces deux copies sont de dimensions plus modestes que la toile originale. L'une se trouve au Museo Poldi Pezzoli de Milan et la seconde, autrefois dans la collection Campana, est aujourd'hui au Louvre. Dans l'angle inférieur dextre, la version du Louvre montre un tissu posé sur une chaise, tandis que celle de Poldi Pezzoli reprend le chat endormi. Cette partie du tableau original étant lacunaire (suite à la transposition de la peinture sur bois sur toile ?), on ne sait pas si le chat était endormi sur un tissu poser une chaise, ou simplement sur la chaise… Sassoferrato a peut-être légèrement interprété la composition initiale à l'endroit du chat ainsi que dans les drapés suspendus en arrière-plan, qui sont toujours très estompés mais dont la couleur varie d'une version à l'autre. (Sources et remerciements : Muriel Mantopoulos, responsable du centre de documentation du musée des beaux-arts de Nancy qui nous a fait parvenir la fiche d'inventaire de leur version ainsi qu'un fichier image et un document word sur le tableau original au Vatican. Marie-Geneviève de La Coste-Messelière, « BAROCCI FEDERICO, dit BAROCCIO ou LE BAROCHE (1535 env.-1612) », Encyclopædia Universalis [en ligne],La Tribune de l'Art du 23/9/12. Catalogue Joconde – Portail des collections des musées de France). Selon la restauratrice Caroline Snyers (2014) : La scène se déroule dans un intérieur. Les deux personnages en pied sont de profil : l'archange Gabriel agenouillé, des fleurs de lys (symbole de pureté) dans la main gauche, tend la main droite vers la vierge Marie auréolée. Celle-ci, bras gauche ouvert et main droite levée paume ouverte, semble accepter l'annonce de Gabriel. En arrière-plan, un lourd rideau laisse entrevoir une fenêtre ouverte sur un paysage dominé par le Palais Ducal d'Urbino. La Vierge Marie semble surprise dans son intimité : une plume trempe dans un encrier, un livre est ouvert derrière elle, un chat dort sur une chaise au premier plan à gauche. La lumière divine domine la composition en partie haute, des rayons diffusent une douce atmosphère dans la pièce. A l'observation des différentes versions de L'Annonciation du Baroche, la version de l'église de Saint Just se rapproche de la composition originale de la Pinacothèque du Vatican et de la version du Sassoferrato conservée au Museo Poldi Pezzoli de Milan : le chat est endormi au premier plan à senestre sur un drapé posé sur une chaise, la lumière mystique en partie haute sans la présence de Dieu le Père, des angelots et de l'Esprit Saint, plume dans l'encrier, vue du Palais Ducal d'Urbino. Les dimensions de la version de saint-Just sont plus petites que celles de l'original ou que celle de la version de Nancy. Reste la question la partie supérieure cintrée. Les versions qui circulent présentent soit un format rectangulaire, soit un cintre. La peinture de saint Just est de format rectangulaire mais les opérations réalisées sur cette peinture nous ont permis d'observer les bords de l'oeuvre et de constater que le bord supérieur a été coupé. On peut donc s'interroger sur la présence antérieure d'une partie supérieure cintrée qui représentait Dieu le père. Une différence importante entre l'original et plusieurs versions réside dans la couleur des drapées : le rideau situé au-dessus de la vierge est rouge au Vatican et blanc/gris à saint Just. La couleur des deux rideaux situés au-dessus de l'ange varient du gris/blanc au rouge clair. Ils présentent toujours le même caractéristique stylistique flou et mal définie.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Inscrit au titre objet

Date et typologie de la protection

1975/08/04 : inscrit au titre objet

Référence(s) de publication(s)

Stoullig (Claire), Trois Annonciations : le sens d'une confrontation, Dossier de l'art n°202, décembre 2012, p 24

Sources d'archives et bases de données de référence

Base de données CAOA 2016 ; 1OM2128 ; AD Ain. Série V : 8V58 ; Snyers, Caroline, Rapport de restauration, 2014

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets inscrits

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Tableau : Annonciation
Tableau : Annonciation
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Conservation des antiquités et des objets d’art de l’Ardèche – Diffusion RMN-GP
Voir la notice image