Ensemble de 2 robes et manteau de Notre Dame du Pont dite Vierge noire 1

Désignation

Dénomination de l'objet

Robe (2) ; manteau

Numéro artificiel de différenciation de l'objet

1

Titre courant

Ensemble de 2 robes et manteau de Notre Dame du Pont dite Vierge noire 1

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Ain (01) ; Seyssel ; Place Gambetta ; église Saint-François-de-Sales

Numéro INSEE de la commune

01407

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Canton

Seyssel

Adresse de l'édifice

Gambetta (place)

Nom de l'édifice

Église Saint-François-de-Sales

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Chapelle droite, sur la statue de la Vierge noire

Description

Catégorie technique

Tissu

Description matérielle

Taffetas blanc, broderies au fil d'or rembourré, franges or, galon tissé, paillettes dorées, fleurs de lys et roses, étoiles ; plastron de l'Enfant Jésus avec des épis de blé. La Vierge porte une robe plastron et un manteau (voile rectangulaire posé sur les épaules), l'Enfant Jésus seulement une robe.

État de conservation (normalisé)

Mauvais état

Précisions sur l'état de conservation

A dépoussiérer, paillettes oxydées, tissu de la robe de la Vierge très abîmé (2014).

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Siècle de création

19e siècle

Description historique

La statue (1OM2355) date du 18e siècle et ses ornements du 19e siècle. Elle est appelée Notre-Dame du Pont, du Port ou des Rives. Les mariniers groupés en confrérie de saint Nicolas remercient Notre-Dame de les préserver du naufrage. Saint Nicolas protège les convois, les équipages, les cargaisons ; la Vierge, elle, assiste les hommes qui embarquent avec eux images et médailles mariales. Sur la pile en pierre du pont sur le Rhône, la comte Amédée VI de Savoie fait construire en 1370 une chapelle pour abriter la statue d'une Vierge noire qu'il aurait rapportée des Croisades. C'était un sanctuaire à répit où l'on portait les enfants mort-nés pour qu'ils retrouvent un souffle de vie le temps de leur administrer le baptême. L'édifice est démoli peut avant 1830 et la statue intègre alors une chapelle dans l'église de Seyssel (Ain). Les seysselans jugent la destruction sacrilège et regardent la cru mémorable de 1834 comme le juste courroux divin. La Vierge du Fleuve, une nouvelle statue en pierre blanche, haute de 3,35 m, reprend sa place au milieu du pont en juin 1856. (source : Musée Escale du Haut-Rhône - Brégnier-Cordon) Notre-Dame du Pont a été vénérée dans l'oratoire construit sur la pile du pont enjambant le Rhône. La légende rapporte que la statue aurait été rapportée d'Orient par des croisés originaires de Seyssel ou par le Comte Amédée de Savoie (? ; source : Pré inventaire du canton de Seyssel)

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Inscrit au titre objet

Date et typologie de la protection

2001/07/03 : inscrit au titre objet

Sources d'archives et bases de données de référence

Base de données CAOA 2016 ; 1OM12025 ;

Références documentaires

Cadre de l'étude

liste objets inscrits MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2015

Date de rédaction de la notice

2015