6 peintures monumentales : les Poètes

Désignation

Dénomination

Peinture monumentale (6)

Titre courant

6 peintures monumentales : les Poètes

Localisation

Région

Ile-de-France

Département

78

Commune

Chanteloup-les-Vignes

Numéro INSEE de la commune

78138

Aire d'étude

Andrésy

Canton

Andrésy

Edifice de conservation

Secteur urbain concerté dit quartier de la Noé ou ZAC de la Noé

Référence de l'édifice de conservation

IA78001159

Description

Catégorie technique

Mosaïque

Matériaux et techniques

Grès céramique

Commentaire description

Les six murs pignons aveugles de la place de la Coquille sont revêtus des portraits de six poètes. Ils ont été réalisés en mosaïque tramée de grès cérame de 2 x 2 cm et posés en fond de moule lors de la préfabrication des bâtiments.

Représentation

Portrait

Précision sur la représentation

Les six poètes du XIXe siècle choisis par Fabio Rieti sont (de gauche à droite) Paul Valéry, Arthur Rimbaud, Baudelaire, Victor Hugo, Gérard de Nerval et Stéphane Mallarmé.

Dimensions

Dimensions non prises

Etat de conservation

Oeuvre mutilée

Précisions sur l’état de conservation

L'immeuble comportant le portrait de Victor Hugo a été détruit en 2005 lors d'une phase de l'opération de rénovation urbaine.

Historique

Auteurs de l'oeuvre

Rieti Fabio (peintre)

Datation des campagnes principales de construction

3e quart 20e siècle

Datation en années

1973

Commentaire historique

Fabio Rieti, gendre de l'architecte, Emile Aillaud, a travaillé en étroite collaboration avec l'équipe des maîtres d'œuvre. Son épouse, Laurence Aillaud, a elle même réalisé des sculptures publiques pour certaines places du quartier. Rieti a choisi ses sujets sans contrainte. Il explique avoir préféré le XIXe siècle parce qu'il était le plus proche de lui tout en étant entièrement révolu. Il a également choisi ces poètes parce qu'il existait des photos ou des dessins connus et donnant d'eux une idée suffisamment univoque. Les bâtiments de la cité ont été préfabriqués sur place et revêtus de carrelage : les éléments étant placés dans le fond du moule où le béton était coulé. Le peintre a utilisé cette même technique pour former les portraits, réalisant ainsi des œuvres d'art au plus juste coût, puisqu'aucun crédit n'était prévu pour ce genre de décor dans le budget de l'opération.

Statut juridique et protection

Statut de la propriété

Propriété publique

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dossier

Dossier individuel

Date d'enquête

2007

Date de rédaction de la notice

2007

Dossier adresse

Conseil régional d'Ile-De-France - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel 115, rue du Bac 75007 Paris - 01.53.85.59.93