Horloge électrique Ungerer n°4

Désignation

Dénomination de l'objet

Horloge

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Horloge électrique Ungerer

Numéro artificiel de différenciation de l'objet

4

Titre courant

Horloge électrique Ungerer n°4

Localisation

Localisation

Grand Est ; Bas-Rhin (67) ; Strasbourg ; 11 rue de l'Université ; Observatoire astronomique

Numéro INSEE de la commune

67482

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Strasbourg

Adresse de l'édifice

Université (rue de l') 11

Nom de l'édifice

Observatoire astronomique

Référence Mérimée de l'édifice

IA67007888

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Description

Catégorie technique

Astronomie

Matériaux et techniques d'interventions

Marbre ; laiton ; cuivre ; fer ; verre ; acajou

Description matérielle

L'horloge se trouve dans un coffret en acajou avec vitre biseautée sur la face avant. Le pendule est en fer, le support du mécanisme en marbre blanc, le cadran est émaillé blanc. Il s'agit du système Brillié copié par Ungerer. Elle n'a pas subi de modification ultérieure.

Dimensions normalisées

H = 45 ; la = 24 ; pr = 16

État de conservation (normalisé)

En état de marche (?)

Inscription

Inscription concernant le fabricant (gravée, sur l'oeuvre) ; inscription concernant le lieu d'exécution (gravée, sur l'oeuvre) ; inscription concernant le propriétaire (gravée, sur l'oeuvre) ; inscription technique (gravée, sur l'oeuvre)

Précisions sur l'inscription

Transcription des inscriptions gravées sur le cadran : OBSERVATOIRE DE STRASBOURG / J & A UNGERER à Strasbourg ; inscription technique et graduations : I à XII pour les heures et divisions à l'unité pour les minutes et les secondes ; inscription sur le réglage : A R.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Ungerer J & A (fabricant)

Siècle de création

1er quart 20e siècle

Description historique

Cette horloge électrique faisait partie du système synchronisé de distribution du temps moyen et du temps sidéral mis en place par Ernest Esclangon lors de son arrivée à la tête de l'Observatoire après la Première Guerre Mondiale. Cette horloge se trouvait dans la salle des pendules du bâtiment méridien. Elle était l'une des pendulettes de synchronisation qui donnaient les impulsions toutes les 30 secondes.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Références documentaires

Cadre de l'étude

Recensement du patrimoine astronomique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2000