tableau et son cadre : Le Martyre de sainte Blandine

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau, cadre

Appelation d'usage

Numéro d' inventaire du FNAC : FH 862-132

Titre courant

Tableau et son cadre : Le Martyre de sainte Blandine

Localisation

Localisation

Occitanie ; Hautes-Pyrénées (65) ; Argelès-Gazost ; église paroissiale Saint-Saturnin (non étudiée)

Numéro INSEE de la commune

65025

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Hautes-Pyrénées

Canton

Argelès-Gazost

Nom de l'édifice

Église paroissiale Saint-Saturnin (non étudiée)

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Transept nord, élévation orientale

Description

Catégorie technique

Peinture, menuiserie

Structure et typologie

Rectangulaire vertical

Matériaux et techniques d'interventions

Toile (support, en un seul lé) : peinture à l'huile, bois (en plusieurs éléments) : taillé, mouluré, doré à la feuille, sur apprêt

Description matérielle

Le tableau est une huile sur toile de format rectangulaire vertical. La toile est constituée d'un seul lé et comporte une préparation de couleur rougeâtre. Le cadre, en bois doré à la feuille sur apprêt, est mouluré. Assemblé en onglet, il comporte 4 vis de rappel. Le tableau est accroché au mur. La partie inférieure du cadre repose sur 2 tenons fichés verticalement dans ce même mur.

Indexation iconographique normalisée

Scène (martyre : lion, tigre, sainte Blandine, vue d'architecture : arènes, foule, ange : en vol, couronne, palme)

Description de l'iconographie

Le tableau représente le martyre de sainte Blandine de Lyon, livrée aux lions dans l'arène de Lugdunum, et plus précisement le moment où celle-ci va être déchiquetée par les bêtes sauvages. La jeune fille est représentée revêtue d'une robe blanche. Attachée à un poteau, elle lève sa tête aurolée vers le ciel tout en levant également les bras. Sur la gauche, un tigre qui vient de blesser mortellement un martyr chrétien tombé face contre le sol, a déjà agrippé dans sa gueule la cuisse de sainte Blandine. Sur la droite, un lion vient de tuer une jeune martyre chrétienne dont on n'aperçoit que les jambes et la partie supérieure du corps. Les gradins de l'arène sont remplis de spectateurs observant le martyr avec indifférence ou effroi. Sur la droite sont rassemblés des sénateurs en toge blanche. La scène est surmontée par un ange aux ailes déployées qui apparaît dans les airs au-dessus de sainte Blandine, tenant la palme du martyr et s'apprêtant à la ceindre d'une couronne de roses.

Dimensions normalisées

H = 291 ; la = 250 ; pr = 12 Dimensions approximatives avec le cadre. Les dimensions contenues dans les archives de la série F21 des A. N. à Paris sont les suivantes : h = 291, la = 211.

Précisions sur l'état de conservation

La toile présente quelques trous, deux au-dessus de la signature et un sur la gauche.

Inscription

Date (peint, sur l'oeuvre), signature (peint, sur l'oeuvre), inscription concernant le donateur (peint, sur cartel)

Précisions sur l'inscription

Date et signature (en bas à gauche sur la toile) : "Guillemet 1863". Inscription (sur le cartel du cadre) : "Donné par l'empereur/1863".

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Guillemet Pierre-Désiré (peintre)

Personne morale créatrice de l'objet

Française (école)

Lieu de création

Ile-de-France, 75, Paris

Lieu de provenance

Dépôt de l'Etat

Siècle de création

3e quart 19e siècle

Année de création

1863

Description historique

Ce tableau de grandes dimensions est l'oeuvre du peintre d'histoire et de genre français d'origine lyonnaise Pierre-Désiré Guillemet (1827-?, après 1869). Elève à l'Ecole des Beaux-Arts de Lyon de 1844 à 1847, il devient ensuite un élève du peintre Hippolyte Flandrin. Il expose au Salon à Paris de 1857 à 1863 des portraits et également des peintures d'histoire. En 1860, il réalise avec Eugène Ronjat une copie du Radeau de la Méduse, commande de Nieuwerkerke pour garder une trace d'un tableau dont l'état de conservation semble alors dramatique (copie aujourd'hui conservée au Musée de Picardie à Amiens). Cette représentation du Martyre de sainte Blandine est exposée au Salon de 1863. Il s'agit d'un achat par commande à l'artiste datant de 1862. Cette commande est payée 2000 francs. C'est l'une de ses dernières commandes publiques avec le Portrait d'Abdul-Aziz-Khan exécuté en 1866 à Constantinople et conservé au château de Versailles. Guillemet avait également exécuté de 1856 à 1869 de nombreuses répliques des portraits de Napoléon III et de l'impératrice Eugénie d'après Winterhalter destinées à être déposées dans des administrations publiques. Ce tableau est particulièrement représentatif de la peinture d'histoire dite de Salon. Enregistré sous le numéro d'inventaire FNAC FH 862-132, le tableau est déposé en 1863 dans l'église paroissiale d'Argelès-Gazost, la commune étant alors identifiée en 1863 comme "Argelès-de-Bigorre". Cette attribution est très vraisemblablement liée à la reconstruction récente de l'église, les dossiers de la série F21 aux A. N. précisant que "l'église est neuve".

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Recensement des oeuvres appartenant à l'Etat

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2002

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Midi-Pyrénées - Direction de la Culture et de l'Audiovisuel - Service Connaissance du Patrimoine 22, bd Maréchal Juin 31406 Toulouse cedex 9 - 05.34.45.97.33

tableau et son cadre : Le Martyre de sainte Blandine
tableau et son cadre : Le Martyre de sainte Blandine
(c) Inventaire général Région Occitanie ; (c) Conseil départemental des Hautes-Pyrénées
Voir la notice image