Verrière hagiographique dite vitrail de Roncherolles (baie 25)

Désignation

Dénomination de l'objet

Verrière

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Verrière hagiographique, verrière figurée

Appelation d'usage

Vitrail de Roncherolles

Titre courant

Verrière hagiographique dite vitrail de Roncherolles (baie 25)

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Oise (60) ; Beauvais ; cathédrale Saint-Pierre

Numéro INSEE de la commune

60057

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Beauvais

Canton

Beauvais nord-ouest

Adresse de l'édifice

Cathédrale Saint-Pierre

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Chapelle Sainte-Barbe (baie 25)

Description

Catégorie technique

Vitrail

Structure et typologie

Lancette (3, polylobé, juxtaposé), tympan ajouré, jour de réseau

Matériaux et techniques d'interventions

Verre : soufflé, polychrome, grisaille sur verre, jaune d'argent

Description matérielle

La verrière prend place dans une baie à trois lancettes trilobées juxtaposées et un tympan ajouré. Chaque lancette comprend douze panneaux superposés (têtes de lancettes comprises). L'ensemble est en verre soufflé et les détails sont peints en grisaille et jaune d'argent.

Description de l'iconographie

Les trois lancettes sont divisées en deux registres iconographiques. Dans le registre inférieur, une Pietà est encadrée par les donateurs présentés par leur saint patron : saint Louis (à gauche), portant son manteau fleurdelisé et le collier de l'ordre de Saint-Michel, présente Louis de Roncherolles agenouillé en prière et vêtu d'une armure ; saint François d'Assise (à droite) présente Françoise d'Halluin agenouillée en prière devant un livre. En arrière-plan se trouve une ville figurée en grisaille.Dans le registre supérieur de la lancette centrale, se trouve un Calvaire : le Christ est figuré entre la Vierge (à gauche) et saint Jean (à droite). De part et d'autre du Calvaire, sont placés : saint Hubert en prière (à gauche), accompagné d'un ange portant une étole et des attributs relatifs à sa passion pour la chasse (un cor de chasse, trois chiens, un cheval et un cerf) ; et saint Christophe (à droite) portant le Christ enfant sur ses épaules, ainsi qu'une branche de palmier. Les soufflets du tympan accueillent le Couronnement de la Vierge. La Vierge prend place dans le soufflet central, entourée de Dieu le Père (à gauche) et du Christ (à droite). Une représentation de la cathédrale de Beauvais figure aussi dans le tympan.

Dimensions normalisées

Dimensions totales : h = 1100 ; la = 300.

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Inscription

Inscription (peint, sur l'oeuvre), date (peint, sur l'oeuvre), armoiries

Précisions sur l'inscription

Inscription sur l'auréole de saint François : L'AN MIL VC XXII DURANT LA FAMINE CAGR... E... ANT MORT CESTE VERRIERE. Nombreuses armoiries (description en annexe), notamment : armes de Louis de Roncherolles en bas à gauche, de Françoise d'Halluin en bas à droite, armes de l'évêché et du chapitre de Beauvais.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Le Prince Engrand (verrier)

Auteur du projet

Dürer Albrecht (d'après)

PV004886

Personnalités liées à l'histoire de l'objet

Roncherolles Louis de (donateur), Halluin Françoise d' (donateur)

Lieu de création

:

Siècle de création

1er quart 16e siècle

Description historique

Cette grande verrière, réalisée en 1522, est attribuée à Engrand Le Prince dont on reconnaît indubitablement le style. Elle est dite "de Roncherolles" du nom de ses commanditaires, Louis de Roncherolles, gouverneur de Péronne, Roye et Montdidier, et de son épouse Françoise d'Halluin. Le paiement de cette verrière apparaît dans le registre des délibérations capitulaires. En effet, en 1522, Louis d'Hucqueville de Roncherolles échangea contre une verrière le règlement des droits seigneuriaux que lui devait le chapitre pour des biens sis à Auneuil (environ 100 livres).L'iconographie reflète les dévotions du commanditaire, particulièrement dévoué à saint Hubert à qui il dédia une chapelle dans son château de Roncherolles près de Rouen. Quant à saint Louis, il représente à la fois le saint patron du commanditaire et l'emblème des rois de France, dont Louis de Roncherolles étaient l'un des serviteurs.Les compositions sont en partie inspirées de gravures de Dürer, comme par exemple le corps du Christ dans la Pietà, probablement inspiré de la Mise au tombeau gravée par l'artiste en 1509. La verrière témoigne aussi du renouveau de l'art du vitrail au 16e siècle qui se rapproche et s'inspire de plus en plus des tableaux.Au milieu du 19e siècle, la verrière occupait les deux baies de la chapelle. Les scènes du registre inférieur se trouvaient dans la baie 25 et celles du registre supérieur dans la baie 23. C'est probablement lors de son remontage dans la baie 25 que la verrière fut restaurée.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Date et typologie de la protection

classé au titre immeuble

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Mobilier et objets religieux (la cathédrale de Beauvais)

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

2000, 2014

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 21 mail Albert-Ier 80000 Amiens

1/8
Verrière hagiographique dite vitrail de Roncherolles (baie 25)
Verrière hagiographique dite vitrail de Roncherolles (baie 25)
(c) Région Hauts-de-France - Inventaire général
Voir la notice image