POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Clôture de chœur

Désignation

Dénomination de l'objet

Clôture de choeur

Titre courant

Clôture de chœur

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Oise (60) ; Beauvais ; cathédrale Saint-Pierre

Numéro INSEE de la commune

60057

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Beauvais

Adresse de l'édifice

Cathédrale Saint-Pierre

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Dans le choeur

Description

Catégorie technique

Ferronnerie

Structure et typologie

Élévation (rectangulaire vertical)

Matériaux et techniques d'interventions

Fer : forgé, doré

Description matérielle

Les grilles avec porte reposent sur le sol, les autres sur un panneau en bois. L'ensemble de la clôture est en fer forgé peint en noir. Certains éléments situés dans la partie orientale de la clôture sont dorés.

Description de l'iconographie

Les grilles sont décorées d'ornements végétaux et géométriques. La grande porte à double battant témoigne de l'art rocaille avec ses éléments en métal repoussé et doré.

Dimensions normalisées

Dimensions totales : h = 555 ; pr = 15. La hauteur des grilles sans porte est de 4, 42 mètres. La profondeur est mesurée sans exactitude, tandis que la largeur des grilles varie entre 3 mètres et 2, 50 mètres. Pour les quatre grilles dorées, de l''ouest vers l''est, la largeur est de : 270 ; 290 ; 327 ; 245.

Précisions sur l'état de conservation

La dorure a peut être été restaurée récemment.

Historique

Lieu de provenance

Lieu de provenance : 60, Beauvais, église Saint-Sauveur ; lieu de provenance : 60, Beauvais, collégiale Notre Dame du Chatel

Siècle de création

2e quart 18e siècle ; 3e quart 18e siècle

Description historique

Les grilles entourant le chœur forment deux ensembles. Le premier, composé d'une série de quatre grilles, est forgé en 1739 par Antoine Pichet, Benoît et Gabriel Parent, ferronniers à Paris, sur les plans de l'architecte Beausire, en remplacement de la clôture en pierre du 16e siècle sculptée par Le Pot. Ces grilles, d'un coût de 11 200 livres sont mises en place le 26 août 1739. Les registres capitulaires indiquent la volonté de compléter cette série par de nouvelles grilles en 1757, à l'occasion de la transformation du maître-autel. Les archives indiquent que le 24 mai 1757, le ferronnier Parent propose au chapitre la fourniture de deux nouvelles grilles. Le 3 juillet 1758, le chapitre de la cathédrale passe un marché avec le peintre Bocquet afin de dorer ces grilles pour la somme de 4 livres 15 sous. Le deuxième ensemble se compose de grilles provenant des églises beauvaisiennes Saint-Sauveur et Notre-Dame-du-Châtel, détruites à la Révolution. La grande porte à double battant témoigne de l'art rocaille de la ferronnerie, art qui prend son essor sous le règne de Louis XV. Les grilles figurent sous le numéro 335 de l'inventaire de 1931 de l'abbé Tesson.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Date et typologie de la protection

classé au titre objet

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

1996 ; 2014

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 21 mail Albert-Ier 80000 Amiens

1/2