Tableau et cadre : Portrait de Josquin des Près

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau, cadre

Titre courant

Tableau et cadre : Portrait de Josquin des Près

Localisation

Localisation

Nord-Pas-de-Calais ; Nord (59) ; Condé-sur-l'Escaut ; Ensemble d'édifices derrière façade (hôtel de ville, maisons), actuellement hôtel de ville

Numéro INSEE de la commune

59153

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Condé-sur-l'Escaut

Canton

Condé-sur-l'Escaut

Adresse de l'édifice

Pierre-Delcourt (place) 1

Nom de l'édifice

Ensemble d'édifices derrière façade (hôtel de ville, maisons), actuellement hôtel de ville

Référence Mérimée de l'édifice

IA59002469

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Premier étage, grand salon (salle du conseil municipal).

Description

Catégorie technique

Peinture, sculpture

Structure et typologie

Support (rectangulaire vertical)

Matériaux et techniques d'interventions

Textile (support) : toile, peinture à l'huile, vernis, bois, plâtre : doré

Description matérielle

Peinture de format rectangulaire vertical, à l'huile sur toile, vernie. Revers non accessible. Cadre en bois et plâtre, à décor en demi et haut-relief, peint doré sur dorure.

Indexation iconographique normalisée

Portrait : homme, assis, musicien : orgue portatif, livre, Renaissance, ornementation : coquille, motif rocaille, rinceau

Description de l'iconographie

Portrait imaginaire du compositeur Josquin des Près (ou Josquin Desprez, né vers 1440), mort le 27 août 1521 et enterré à Condé, dans la collégiale dont il était prévôt.£Assis, le compositeur écrit une partition de la main droite et pose la main gauche sur un orgue portatif. Derrière lui, les livres d'une bibliothèque.

Dimensions normalisées

Dimensions prises à l'ouverture du cadre : h = 98,2 ; la = 79,5. Largeur du cadre : 15 cm.

Précisions sur l'état de conservation

Cadre repris à la peinture dorée.

Inscription

Signature (peinte, sur l'oeuvre), date (peinte, sur l'oeuvre)

Précisions sur l'inscription

Signature et date en bas à gauche : G. Housez / 1881.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Housez Charles Gustave (peintre)

Auteur du projet

Opmeer Pierre (?, graveur, d'après)

Etape de création

Copie partielle

Siècle de création

4e quart 19e siècle, 2e moitié 18e siècle

Année de création

1881

Description historique

Ce tableau fait partie d'une série de quatre portraits de Condéens illustres réalisés par le peintre Charles Gustave Housez (Condé, 1822 - Valenciennes, 1894) en 1881 dont l'initiative avait été soumise par un courrier du peintre au conseil municipal réuni le 10 novembre 1873. Alors ajournée, la proposition est examinée à nouveau par le conseil en sa séance du 7 novembre 1879, et acceptée, pourvu que la dépense n'excède pas 1 600 F. Le 6 septembre 1880, le conseil, sur le rapport de la commission chargée d'examiner quels sont les portraits qui devront figurer dans le salon de la mairie, vote au scrutin secret et adopte les 4 noms suivants : le maréchal, duc de Croy ; Duhot, membre du Conseil des Cinq Cents ; Josquin Desprès, musicien ; Clairon, artiste dramatique. Destinés à remplacer les portraits du roi Louis XV, de sa femme, du Dauphin et de la Dauphine dans le grand salon, ils en reprennent les dimensions et les cadres rocaille du 18e siècle. La séance du conseil en date du 10 mai 1881 mentionne ainsi la nécessité de faire redorer les cadres qui doivent recevoir ces peintures ; celle du 8 novembre convient de payer à Housez les 1 600 F envisagés. Dans le Catalogue des tableaux et objets d'antiquités du musée de la ville de Condé-sur-l'Escaut dressé en 1890, ces quatre portraits identifiés comme ceux de Mademoiselle Clairon [...], le Maréchal de Croy [...], Desprets (Josse, dit Josquin) [...], Duhot (Albert-Augustin-Antoine-Joseph) [...] font l'objet conjoint de la notice 54, qui précise que ces peintures sont dans le grand salon de la mairie et occupent la place des anciens portraits des souverains. L'inventaire des collections du musée de Condé réalisé en 1952 par Raymond Blanc, conservateur du musée de Valenciennes, ne mentionne pas cette galerie. Ce portrait s'inspire très librement d'une gravure sur bois de Petrus Opmeer, d'après une peinture de la cathédrale Sainte-Gudule de Bruxelles représentant le visage du musicien coiffé d'un turban et publiée à Anvers en 1611 dans l'ouvrage Opus Chronographicum Orbis Universi (d'après le site josquinus.site.voila.fr).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Date et typologie de la protection

1981/05/21 : inscrit au titre objet

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2005

Date de rédaction de la notice

2006

Tableau et cadre : Portrait de Josquin des Près
Tableau et cadre : Portrait de Josquin des Près
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image