Tableau : La France recevant l'hommage des Etats du Hainaut

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau

Titre courant

Tableau : La France recevant l'hommage des Etats du Hainaut

Localisation

Localisation

Nord-Pas-de-Calais ; Nord (59) ; Condé-sur-l'Escaut ; 1 place Pierre-Delcourt ; Ensemble d'édifices derrière façade (hôtel de ville, maisons), actuellement hôtel de ville

Numéro INSEE de la commune

59153

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Condé-sur-l'Escaut

Canton

Condé-sur-l'Escaut

Adresse de l'édifice

Pierre-Delcourt (place) 1

Nom de l'édifice

Ensemble d'édifices derrière façade (hôtel de ville, maisons), actuellement hôtel de ville

Référence Mérimée de l'édifice

IA59002469

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Premier étage, grand salon (salle du conseil municipal).

Description

Catégorie technique

Peinture

Structure et typologie

Support (rectangulaire horizontal)

Matériaux et techniques d'interventions

Textile (support) : toile, peinture à l'huile, vernis

Description matérielle

Peinture de format rectangulaire horizontal, à l'huile sur toile, vernie. Revers non accessible.

Indexation iconographique normalisée

Scène : allégorie : femme : France, Hainaut, allégorie : femme, vertu : foi, justice, allégorie : Mercure : commerce, allégorie : Cérès : agriculture, fleuve : Escaut, allégorie : homme : Escaut : source, ville : Valenciennes, cygne, temple, armoiries

Description de l'iconographie

Le tableau est composé sur deux registres horizontaux. Le niveau inférieur représente la ville de Valenciennes ceinte de remparts, devant laquelle coule l'Escaut. Des cygnes nagent sur le fleuve.£Le niveau supérieur, plus développé, présente un ensemble de figures allégoriques siégeant sur une nuée. En figure centrale, la France au pieds de laquelle se tient le Hainaut ; la Foi (ou la Religion chrétienne), la Justice, Cérès (l'Agriculture et l'Abondance), Mercure (le Commerce) les accompagnent.£A gauche, un goupe d'amours guerriers joue devant un temple à l'antique.

Dimensions normalisées

Dimensions prises à l'ouverture du cadre : h = 234 ; la = 256.

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Précisions sur l'état de conservation

La notice Palissy Monuments Historiques mentionne des restaurations vers 1883 et en 1975 (Poinsier, Paris) ; la partie inférieure a été rajoutée ultérieurement (douteux ; il s'agit plutôt de deux lés horizontaux). Il semble qu'il y ait eu rentoilage.

Inscription

Inscription concernant l'iconographie (peinte, sur l'oeuvre), armoiries (peintes, sur l'oeuvre)

Précisions sur l'inscription

Un parchemin déroulé à gauche sous le groupe des amours guerriers portent des noms qui sont probablement ceux des délégués aux Etats du Hainaut en octobre 1788.£Armoiries couronnées d'un prince du Saint-Empire, peintes en bas à droite, avec la devise AQUILA ET LEO.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Momal Jacques François (peintre)

Siècle de création

4e quart 18e siècle

Année de création

1789

Description historique

Ce tableau fait l'objet de la notice n° 51 du Catalogue des tableaux et objets d'antiquités du musée de la ville de Condé-sur-l'Escaut dressé en 1890 sous le titre La France recevant l'hommage des Etats du Hainaut en 1789 ; il figure aussi, avec le même titre, sous le n° 15 dans l'inventaire des collections du musée de Condé réalisé en 1952 par Raymond Blanc, conservateur du musée de Valenciennes. Ces deux inventaires donnent le nom de Jacques François Momal (Lewarde, 1754 - Valenciennes, 1832) ; aucune signature n'a été relevée. E. Fromentin, cité par J. C. Poinsignon dans l'article intitulé Contributions valenciennoises à l'iconographie révolutionnaire, affirme que cette toile a été composée et exécutée en 1789 et a été restauré vers 1883 par M. Jacob, peintre à Condé [...]. Le tableau fut exécuté pour la ville de Condé. Cadre neuf. Jacques François Momal, parfois appelé Momal de Lewarde, ville où il naquit en 1754, fut l'élève à Douai de Charles Caullet puis à Paris de Louis Durameau en même temps que François Watteau. Installé à Douai, il prit part, en 1783, avec son ami [le sculpteur] Cadet de Beaupré au concours organisé à Valenciennes pour le choix de deux professeurs de l'école de l'Académie nouvellement créée. Momal obtint le prix de peinture, Cadet de Beaupré celui de sculpture ; nommés professeurs, ils devinrent de ce fait académiciens. (...) Après la réorganisation de l'Académie de Valenciennes en 1810, Momal fut à l'honneur avec les succès remportés par ses anciens élèves à commencer par Alexandre Abel (de Pujol) premier Grand prix de Rome de peinture en 1811. Il continua son enseignement jusqu'à son décès à Valenciennes [en] 1832. (Machelart, Peintres et sculpteurs...).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Date et typologie de la protection

1982/01/29 : classé au titre objet

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Partie constituante non étudiée

Cadre

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2005

Date de rédaction de la notice

2006

Tableau : La France recevant l'hommage des Etats du Hainaut
Tableau : La France recevant l'hommage des Etats du Hainaut
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image