tableau : la Délivrance des âmes du Purgatoire ou les Saints Anges Gardiens

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau

Titre courant

Tableau : la Délivrance des âmes du Purgatoire ou les Saints Anges Gardiens

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Nord (59) ; Lille ; rue de Paris ; église paroissiale Saint-Maurice

Numéro INSEE de la commune

59350

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lille centre

Canton

Lille est

Adresse de l'édifice

Paris (rue de)

Nom de l'édifice

Église paroissiale Saint-Maurice

Référence Mérimée de l'édifice

IA59001049

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Chapelle latérale sud du choeur, chevet, pan sud

Description

Catégorie technique

Peinture

Structure et typologie

Rectangulaire vertical ; en plein cintre

Matériaux et techniques d'interventions

Toile (support, en un seul lé) : peinture à l'huile

Description matérielle

La toile se compose d'un seul lé et elle est intégrée au lambris de la chapelle ; elle a été enduite d'un apprêt (?) ; le cadre, dont la partie supérieure est en arc en plein cintre trilobé et festonné, a été rapporté.

Indexation iconographique normalisée

Nuée, jeune homme : en vol, prière, vue d'architecture : calvaire monumental, clocher

Description de l'iconographie

Le tableau représente plusieurs jeunes gens en vol, figurant les Anges Gardiens ntercédant en faveur des trépassés ; certains prient. L'horizon, duquel se détachent un clocher et un calvaire, est figuré très bas. Ces anges n'ont pas d'ailes.

Dimensions normalisées

H = 340 ; la = 218

État de conservation (normalisé)

Mauvais état

Précisions sur l'état de conservation

Toile sale avec déchirures.

Inscription

Signature (peinte, sur l'oeuvre)

Précisions sur l'inscription

Signature en bas à gauche : 'Gaillot'.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Gaillot Bernard (peintre)

Lieu de création

Ile-de-France, 75, Paris

Siècle de création

1er quart 19e siècle

Année de création

1824

Description historique

Ce tableau a été réalisé en 1824 par Bernard Gaillot (1780-1847), peintre parisien, élève de David. Il a été donné à l'église par Charles X. Dans sa délibération du 5 juillet 1829, le conseil de fabrique le réclame au maire de Lille qui l'avait placé provisoirement au musée des Beaux-Arts. Son cadre, intégré au lambris de la chapelle, a été fait en 1862 par Charles Buisine-Rigot (1820-1893), sculpteur lillois. Cette oeuvre se trouve dans l'ancienne chapelle des trépassés, actuelle chapelle de saint Joseph.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (objets mobiliers de la ville de Lille)

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Partie constituante non étudiée

Cadre

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

2001

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France – service de l’Inventaire du patrimoine culturel 151 Bd Hoover 59555 Lille Cedex

1/2