peinture monumentale

Désignation

Dénomination de l'objet

Peinture monumentale

Titre courant

Peinture monumentale

Localisation

Localisation

Occitanie ; 46 ; Payrac ; église paroissiale Notre-Dame

Numéro INSEE de la commune

46215

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lot

Canton

Payrac

Lieu-dit

Camy

Nom de l'édifice

Église paroissiale Notre-Dame

Référence Mérimée de l'édifice

IA46100972

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Mur nord et voûte du chevet

Description

Catégorie technique

Peinture murale

Matériaux et techniques d'interventions

Enduit : peinture à la chaux

Indexation iconographique normalisée

Scène (Christ, Dieu le Père, figure) ; ornement (à rinceaux) ; Le Tétramorphe

Description de l'iconographie

Une seule scène est aujourd'hui visible sur le mur nord du chevet. On peut voir le Christ vêtu d'un simple manteau rouge dénudant sa poitrine et tenant une croix de procession dans sa main gauche. Il se tient à la droite de Dieu le Père, peint selon une échelle plus importante, présenté de face. Ce dernier esquisse le geste de bénédiction de la main droite et tient un globe croiseté. Tous deux sont assis. Juste en-dessous, sur la droite, une troisième figure est visible. Sur la voûte sont représentés les symboles des Evangélistes.

Dimensions normalisées

Dimensions non prises

État de conservation (normalisé)

Fragment ; mauvaises conditions de conservation

Précisions sur l'état de conservation

Sur les murs, seul un fragment est aujourd'hui visible. Les peintures de la voûte sont encore en majeure partie recouvertes d'une couche de peinture noire. L'état de conservation de cet ensemble est alarmant.

Inscription

Inscription concernant l'iconographie (illisible) ; armoiries (non identifié)

Précisions sur l'inscription

Un phylactère conservant quelques traces d'une inscription est visible entre le Christ et Dieu le Père. D'autres phylactères accompagnent les symboles des Evangélistes. Les murs de la nef conservent des traces d'une litre funéraire avec des armoiries non identifiées. Le mur sud de la nef arbore un écu aux armes des Genouillac : parti : au 1, d'azur, à trois étoiles d'or mises en pal ; au 2, d'or à trois bandes (de gueules).

Historique

Siècle de création

1ère moitié 16e siècle

Description historique

Les peintures ont été découvertes en 1967. Des ressemblances stylistiques avec les peintures de l'église Sainte-Marie-Madeleine de Soulomès permettent de dater les peintures de Payrac de la première moitié du 16e siècle. On peut en effet noter dans ces deux décors une raideur généralisée des personnages, des yeux étirés en amande et alourdis par une paupière supérieure très prononcée, des moustaches et des barbes portées très hautes, directement sous les narines, des mains imposantes et la manière de marquer les côtes du Christ de simples traits noirs. Les figures portent également des nimbes au profil très aplati. Ces différentes caractéristiques stylistiques se retrouvent également dans les peintures de Lunegarde et du Bouyssou (cf Virginie Czerniak).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Recensement des peintures murales

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2004

Date de rédaction de la notice

2010

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Occitanie - Direction de la Culture et du Patrimoine - Service Connaissance et Inventaire des Patrimoines 22, bd Maréchal Juin 31406 Toulouse cedex 9 - Espace Capdeville, 417 Rue Samuel Morse, 34000 Montpellier - 05.61.39.62.47

1/2