Partie instrumentale du grand orgue

Désignation

Dénomination de l'objet

Partie instrumentale de l'orgue

Titre courant

Partie instrumentale du grand orgue

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Loire (42) ; Montbrison ; rue Notre-Dame ; Collégiale Notre-Dame-d'Espérance

Numéro INSEE de la commune

42147

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Montbrison

Adresse de l'édifice

Notre-Dame (rue)

Nom de l'édifice

Collégiale Notre-Dame-d'Espérance

Référence Mérimée de l'édifice

IA42000988

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Au revers de la façade occidentale

Description

Catégorie technique

Facture d'orgue

Structure et typologie

De tribune

Matériaux et techniques d'interventions

Métal, plomb

Description matérielle

Orgue de tribune à transmission mécanique, originellement à quatre claviers avec grand orgue de 54 notes, positif de 54 notes, récit expressif de de 42 notes et pédale 25 notes (41 jeux). Le grand orgue a cinq rangs et le positif trois rangs.

Dimensions normalisées

Dimensions non prises

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Précisions sur l'état de conservation

L'instrument a subi deux restaurations principales : par Merklin, entre 1880 et 1886, et par les Etablissements Dunan, de Villeurbanne, en 1983.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Callinet frères (facteur d'orgues)

Siècle de création

2e quart 19e siècle

Année de création

1840

Description historique

En 1839, une généreuse paroissienne, Mme Leclerc, promet de donner la somme de 12 000 F pour doter la collégiale d'un nouvel orgue, L'instrument est commandé aux frères Callinet, Joseph et Claude Ignace, facteurs d'orgues de Rouffach (Haut-Rhin), associés de 1837 à 1843. L'orgue est mis en place en 1841, pour une somme totale de 10 000 F, et inauguré par par François-Charles Widor (titulaire de l'orgue de Saint-François-de-Sales à Lyon dû à Joseph Callinet) le 6 janvier 1842. Avant 1886, le facteur Joseph Merklin restaure et modifie l'orgue (remplacement de la soufflerie et de la console), auquel il donne une harmonisation romantique. L'orgue subit un relevage en 1912, puis est restauré en 1983 (partie mécanique, console), sous la conduite des Monuments Historiques, par les Etablissements Dunan, de Villeurbanne, qui lui redonnent sa composition initiale.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Date et typologie de la protection

1971/09/24 : classé au titre objet

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Sous-dossier

Intitulé de l'ensemble

Buffet du grand orgue

Référence de l'ensemble

IM42001549

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2004

Date de rédaction de la notice

2008

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 - 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88