machine à marquer (machine à diviser les cercles Jacquet)

Désignation

Dénomination de l'objet

Machine à marquer

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Machine à diviser les cercles

Titre courant

Machine à marquer (machine à diviser les cercles Jacquet)

Localisation

Localisation

Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; 35 quai Aimé Lamy ; école professionnelle dite Ecole nationale d'Optique puis lycée polyvalent Victor Bérard

Numéro INSEE de la commune

39368

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Morez

Adresse de l'édifice

Aimé Lamy (quai) 35

Nom de l'édifice

École professionnelle dite Ecole nationale d'Optique puis lycée polyvalent Victor Bérard

Référence Mérimée de l'édifice

IA39000662

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Bâtiment de l'enseignement (B), couloir

Description

Catégorie technique

Enseignement, mécanique

Structure et typologie

Instrument spécialisé

Matériaux et techniques d'interventions

Fer, laiton, fonte, plomb

Description matérielle

La machine sert à diviser la circonférence d'un cercle en segments égaux et à indiquer précisément les divisions correspondantes. Reposant sur un bâti cruciforme en fonte, à quatre pieds, elle se compose d'un grand disque en laiton solidaire d'un axe vertical portant le support de la pièce à diviser, qu'un pointeau maintient en place. Le disque est percé ou marqué par 48 cercles de divisions concentriques, comptant de 67 à 500 divisions, et sa tranche est dentelée afin de pouvoir le faire tourner à l'aide d'une manivelle. Le pointeau est fixé sur une poutrelle métallique sur laquelle coulisse, à l'autre extrémité, le système de marquage : un burin en acier qu'un levier permet de faire descendre et qu'un contrepoids de 15 kg environ ramène ensuite en position levée. Une fois la pièce à diviser fixée sur son support, l'opérateur sélectionne l'un des cercles de division et pointe la première division à l'aide d'un palpeur, qui immobilise le disque. Il actionne le levier et le burin marque la pièce, puis il fait tourner le disque jusqu'à la division suivante à l'aide de la manivelle et recommence l'opération. La machine est présentée dans une vitrine en chêne (dimensions hors tout : h = 219, 5, la = 134, 5, pr = 96, 5).

Dimensions normalisées

Dimensions (en cm) : h = 110, l = 103, la = 63, d du grand disque = 63.

Inscription

Inscription concernant le fabricant, inscription concernant le lieu d'exécution, date, inscription technique

Précisions sur l'inscription

Inscription (sur le palpeur) : Bernard / Jacquet / de Liège en 1814. Inscription (sur le disque) : Division de Deshays à Paris.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Jacquet Bernard (fabricant)

Lieu de création

Lieu d'exécution : Belgique, Liège

Siècle de création

1er quart 19e siècle

Année de création

1814

Description historique

Cette machine, réalisée en 1814 à Liège par le constructeur Bernard Jacquet, a vraisemblablement servi à la fabrication des roues dentées destinées aux horloges. La machine à diviser les cercles la plus connue est celle mise au point vers 1773 par le constructeur anglais Jesse Ramsden (1735-1800), auteur en 1777 de ' Description of an engine for dividing mathematical instruments ' (publié par Lalande en 1790 sous le titre ' Description d'une machine pour diviser les instruments de mathématique '), avec laquelle il fait figure de pionnier du machinisme industriel. L'amélioration de la précision de gravure des instruments scientifiques, astronomiques notamment, est l'une des causes des progrès réalisés dans ces disciplines depuis la fin du 18e siècle. L'inscription ' Division de Deshays ' renvoie certainement au mathématicien français Jean Deshayes qui, poursuivant les travaux de Clément Cyriaque de Mangin (connu sous le pseudonyme de Denis Henrion), publia en 1681 un ouvrage sur ' L'Usage du compas de proportion de Denis Henrion [...] '.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'un établissement public

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique ; enquête thématique régionale (lycées publics de Franche-Comté)

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2010

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 8, avenue Denfert-Rochereau 25000 Besançon - 03.63.64.20.00

1/10
machine à marquer (machine à diviser les cercles Jacquet)
machine à marquer (machine à diviser les cercles Jacquet)
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image