2 bas-reliefs : les Artisans de la Victoire

Désignation

Dénomination de l'objet

Bas-relief

Titre courant

2 bas-reliefs : les Artisans de la Victoire

Localisation

Localisation

Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; monument aux morts des guerres de 1914-1918 et de 1939-1945

Numéro INSEE de la commune

39368

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Morez

Adresse de l'édifice

Notre-Dame (place)

Nom de l'édifice

Monument aux morts des guerres de 1914-1918 et de 1939-1945

Référence Mérimée de l'édifice

IA39000656

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Description

Catégorie technique

Sculpture

Structure et typologie

Encastré

Matériaux et techniques d'interventions

Bronze

Description matérielle

Chaque bas-relief en bronze, long de 152 cm et haut de 30, est encastré en partie supérieure de l'un des deux murs courbes qui encadrent le motif central du monument. Il y surmonte la liste des morts de la guerre 1914-1918.

Indexation iconographique normalisée

Groupe de figures (soldat, en buste, de profil, de face, casque)

Description de l'iconographie

Le bas-relief gauche montre neuf têtes de soldats, de profil, tournées vers la gauche. Leur coiffe permet d'identifier l'arme d'appartenance de certains : chasseur alpin, zouaves, fusilier marin, chasseur à cheval (le seul à avoir un casque)... Celui de droite présente sept têtes casquées : cinq tournées vers la droite, les deux dernières (tout à droite) leur faisant face. Contrairement aux autres qui sont de profil, le soldat de gauche est de trois quarts et semble nous regarder. Sont représentés des soldats d'infanterie, un aviateur (avec son casque en cuir)...

Dimensions normalisées

Dimensions : h = 30 cm, l = 152 cm.

Historique

Lieu de création

Lieu d'exécution : Ile-de-France, 75, Paris

Siècle de création

1er quart 20e siècle

Année de création

1921

Description historique

En 1921, le Conseil municipal de Morez sélectionne le projet de monument aux morts présenté par les statuaires Pierre Curillon (1866-1954, médaillé d'or au Salon des artistes français, domicilié à Paris au 82 rue de la Tombe-Issoire) et Ernest-Charles Diosi (1881 - ?, élève des sculpteurs Barrias et Coutan, médaillé d'or du Salon en 1926, domicilié à Paris boulevard Saint-Jacques). Elle en passe officiellement commande le 16 décembre 1921 mais les sculpteurs travaillaient déjà au groupe central à cette date. Dans leur devis descriptif du 8 décembre, ils mentionnent deux frises ' représentant les diverses armes des Artisans de la Victoire ' et, plus loin, ' les diverses armes des combattants artisans de la victoire de 1914 à 1918, Infanterie, Chasseurs Alpins, Artilleurs, Zouaves, Cavalerie, etc. ' Les bas-reliefs sont vraisemblablement réalisés par le fondeur du groupe central : la société F. Barbedienne, créée en 1838-1839 par Ferdinand Barbedienne (1810-1892). Le monument est inauguré le 1er novembre 1922.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

2009

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 8, avenue Denfert-Rochereau 25000 Besançon - 03.63.64.20.00

1/7
2 bas-reliefs : les Artisans de la Victoire
2 bas-reliefs : les Artisans de la Victoire
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image