6 tableaux des volets du retable de Pierre de la Baume

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau (6)

Appelation d'usage

Des volets du retable de Pierre de la Baume

Titre courant

6 tableaux des volets du retable de Pierre de la Baume

Localisation

Région

Franche-Comté

Département

39

Commune

Saint-Claude

Numéro INSEE de la commune

39478

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Saint-Claude centre et faubourg

Adresse de l'édifice

Abbaye (place de l')

Nom de l'édifice

Église abbatiale de l'abbaye Saint-Oyend, actuellement cathédrale Saint-Pierre, Saint-Paul et Saint-André

Référence Mérimée de l'édifice

IA39000775

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Collatéral nord, 2e travée

Description

Catégorie technique

Peinture

Structure et typologie

Rectangulaire vertical (chantourné), rectangulaire vertical

Matériaux et techniques d'interventions

Bois (support) : peinture à l'huile, bois (support) : peinture à l'huile, grisaille

Description matérielle

Quatre tableaux représentant des scènes de la vie de saint Pierre sont rectangulaires et leur partie supérieure est cintrée. Les deux autres tableaux, représentant des Apôtres en grisaille sont rectangulaires verticaux.

Indexation iconographique normalisée

Saint Pierre : repentir, assis, grotte, Christ : debout, secours, saint Pierre, noyade, lac, barque, Christ : debout, saint Pierre : sortie, barque, filet, lac, saint Pierre : guérison, homme, paralysé, saint Jacques : niche, saint Matthias : niche, saint André : niche, saint Philippe : niche

Description littéraire de l'iconographie

Les 4 panneaux polychromes représentent la Vocation de saint Pierre, la Marche de saint Pierre sur les eaux, le Repentir de saint Pierre et la Guérison du paralytique par saint Pierre. Les grisailles associant saint Jacques le Mineur et saint Matthias se trouvaient au revers de la Vocation de saint Pierre. Celles associant saint André et saint Philippe se trouvaient au revers de la Marche de saint Pierre sur les eaux.

Dimensions normalisées

Dimensions non prises

État de conservation (normalisé)

Manque, agrandissement, panneau dédoublé

Précisions sur l'état de conservation

Deux volets ont disparu : ils devaient représenter la Pentecôte et l'Ascension. Les quatre tableaux principaux ont été agrandis et repeints vers 1772 lorsque les volets du retable ont été démontés et exposés dans le choeur. Le tableau de la marche de saint Pierre sur les eaux et celui de la guérison du paralytique ont été dédoublés en 1966-1967 et les grisaille des revers : saint André et saint Philippe et saint Jacques le Mineur et saint Matthias ont été exposés comme des tableaux indépendants. Les grisailles des revers des autres tableaux ne sont plus lisibles.

Inscription

Inscription (peinte, latin)

Précisions sur l'inscription

Les inscriptions sont peintes sur les grisailles. Sur la grisaille de saint André : ET IN IE / SV CHRI / STV FILI / VM EIVS / VNICVM / DNM / NRM / S. ANDRE / AS. SUR LA GRISAILLE DE SAINT Philippe : DESCEN / DIT AD / IFER / N / S. PHILIP / IVS. Sur la grisaille de saint Jacques le Mineur : CREDO I / SPIRITV / SANCTV / S. IACO / BVS MI / NOR. Sur la grisaille de saint Matthias : VITAM / ETERN / AM / S. MATHI / AS

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Maître du Couronnement de la Vierge de Biella (?, peintre)

Personnalités liées à l'histoire de l'objet

Baume Pierre de la, abbé commendataire de Saint-Claude (commanditaire)

Siècle de création

2e quart 16e siècle

Année de création

1533

Description historique

Les quatre tableaux accrochés au mur du collatéral sud proviennent des volets à 2 vantaux qui fermaient le retable de Pierre de la Baume. Ils datent, comme l'ensemble de l'oeuvre, de 1533. En 1772, lorsque le retable qui ornait à l'origine le maître-autel fut placé par l'évêque Méallet de Fargues sur la tribune nord, les volets furent démontés et les scènes individuelles polychromes furent transformées en tableaux autonomes agrandis et fortement repeints et exposées dans le choeur. A l'origine elles étaient au nombre de six mais deux d'entre eux, qui devaient représenter la Pentecôte et l'Ascension, ont disparu. Déplacés ensuite dans la salle capitulaire, les tableaux ont été restaurés entre 1964 et 1966 et les panneaux furent dédoublés afin de séparer les figures d'Apôtres en grisailles subsistant aux revers. André Chastel et Anne-marie Lecoq les attribuent au même peintre que les peintures de la prédelle, à l'exception de la Cène, et a vu en lui un peintre sensible par ses origines ou par sa formation à des habitudes nordiques, peut-être germaniques. Ils acquiescent alors à l'attribution au pseudo-Giovenone proposée par Giovanni Romano, qui a regroupé plusieurs oeuvres directement apparentées au retable de Pierre de la Baume. Une nouvelle attribution, au Maître du Couronnement de la Vierge de Biella, en est faite par Giovanni Romano. Sous le nom de Maître du Couronnement de la Vierge de Biella il désigne un artiste, actif au cours du 2e quart du 16e siècle dans le Piémont, surtout dans la région de Biella, et dans le Jura français, identifié autour du polyptyque du Museo del Territorio de Biella, qui a donné son nom au maître. C'est cette attribution que retient Vittorio Natale dans le catalogue de l'exposition 'La Renaissance en Savoie', au musée d'Art et d'Histoire de Genève, en 2002. La reconstitution des volets du retable donnerait la répartition suivante : ouverts seraient visibles, à gauche de haut en bas, la Vocation de saint Pierre, la Marche de saint Pierre sur les eaux et le Repentir de saint Pierre, à droite, également de haut en bas, l'Ascension (disparue), la Pentecôte (disparue) et la Guérison du paralytique. Les volets fermés présentaient des grisailles où figuraient les Apôtres du Credo : à gauche, de haut en bas, saint Pierre et saint Jean (disparus), saint André et saint Philippe, deux Apôtres (disparus), à droite, toujours de haut en bas, deux apôtres (disparus), deux autres apôtres (disparus), saint Jacques le Mineur et saint Matthias.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Date et typologie de la protection

1907/04/04 : classé au titre objet ; 1977/01/12 : classé au titre objet

Observations

Comme les peintures de la prédelle, celles des volets du retable, étudiées par André Chastel et Anne-Marie Lecoq, sont attribuées aujourd'hui à un peintre anonyme dont les oeuvres ont été groupées sous le nom de Maître du Couronnement de la vierge de Biella. Elles attestent, comme l'ensemble du retable de Pierre de la Baume, des liens artistiques entre le Piémont et la Savoie à la renaissance.

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Sous-dossier

Intitulé de l'ensemble

Retable de Pierre de la Baume

Référence de l'ensemble

IM39001509

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1997

Date de rédaction de la notice

1999

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.81.65.72.10

Accès Mémoire

VISPAL-SAINTCLAUDE-CATHEDRALE-RETABLE1 ; VISPAL-SAINTCLAUDE-CATHEDRALE-TABLEAU