tombeau de Charles François d'Aviau du Bois de Sanzay, archevêque de Bordeaux

Désignation

Dénomination de l'objet

Tombeau

Appelation d'usage

De Charles François d'Aviau du Bois de Sanzay, archevêque de Bordeaux

Titre courant

Tombeau de Charles François d'Aviau du Bois de Sanzay, archevêque de Bordeaux

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Gironde (33) ; Bordeaux ; cathédrale Saint-André

Numéro INSEE de la commune

33063

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Bordeaux (3e canton)

Nom de l'édifice

Cathédrale Saint-André

Référence Mérimée de l'édifice

IA33001447

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Chapelle Saint-Charles Borromée

Description

Catégorie technique

Maçonnerie, sculpture

Structure et typologie

Plan (rectangulaire), élévation (droite)

Matériaux et techniques d'interventions

Calcaire : décor en bas relief, décor en ronde bosse

Description matérielle

Socle parallélépipédique très élevé, en pierre de Langoiran (Gironde), portant un sarcophage sur lequel se trouve la statue de l'archevêque, en pierre blanche de Charente-Maritime.

Indexation iconographique normalisée

Évêque : agenouillé, prie Dieu, ange, couronne, coeur

Description de l'iconographie

Sarcophage sur pieds en consoles cannelées terminées par des griffes ; personnage agenouillé vers la droite devant un prie-Dieu, vêtu d'une soutane, d'un rochet, d'une mozette et d'une étole, mitre et crosse posées au pied du prie-Dieu. Entre le socle et le sarcophage, au centre, deux anges drapés, debout et portant un coeur enflammé, soutiennent une couronne nouée de fleurs et de fruits (grappes de raisin, épis de blé) entourant les armoiries du prélat ; au-dessous, deux volutes affrontées encadrent une tête de mort et des tibias en sautoir.

Dimensions normalisées

H = 420 ; socle : la = 240, pr = 128.

État de conservation (normalisé)

Manque

Précisions sur l'état de conservation

Il manque l'aile extérieure de chaque ange.

Inscription

Épitaphe (gravée, latin), armoiries (en relief)

Précisions sur l'inscription

Epitaphe (face du socle, sur une plaque en marbre noir) : Hic jacet / reverendissimus in Christo pater / Carolus Franciscus d'Aviau Du Bois de Sanzay Pictavense / archiepiscopus Burdigalensis / paer Franciae regii ordinis S. Spiritus commendator / qui sponsam Dei in diebus malis moerentem / apostolicis virtutibus solabatur / Primum archiepiscopus viennensis / a Ludovico XVI designatus / et a S. P. Pio VI canonice institutus / pro fide tutanda exul venit ad apostolorum limina / regnante eodem immortali P. Pio VI / a quo in singulari existimatione habitus est / morae sed impatiens / filiorum pater desiderio percitus / alpes itinere pedestri transiliit / ut patriam regressus apud dioecesanos saltem ruricolas / legitimi pastoris officia latenter adimpleret / evangelizans pacem / animam suam dans pro ovibus suis / galliarum ecclesia resurgente / ad Burdigalensem sedem a S. P. Pio VII translatus / felicem tali pastore gregem / doctrina pavit caritate fovit / mansuetudine omnes vel pervicacissimos sibi devinxi / mox veritatis assertor indefessus / pro sanctis ecclesiae legibus impavide certavit. / Hinc meruit XII mart. MDCCCXIV /inclytum ducem Engolismensem intra metropolim salutar / et legis desiderati Ludovici XVIII reditum / praesagire ac maturare / dehinc voti compos dioecesim uberius adhuc quam ante / seminariis collegiis piisq. omnigenis institutionibus / eruditissimus ipse ditavit. / Senio tandem laboribusq. confectus / igne etiam examinatus / acerbos corporis dolores hilariter ad extremum tuli / agens gratias Deo / unicam sitiens animae salutem / nec est inventa in ore ejus querela / acceptus tam Deo quam hominibus / pater pauperum omnibus columen et exemplar / memoriam sui immortalem linquens / obiit in Domino XI jul. MDCCCXXVI / natus annos XC / tanti praesulis funera triumphalia / clerus proceres pauperes populus omnis / comitati sunt / procibus votis himnis lacrymis prosequentes / patrem flentes / sanctum jam conclavantes. Armoiries de Charles d'Aviau : de gueules au lion rampant, la queue fourchée et passée en sautoir, collier de l'ordre du Saint-Esprit.

Historique

Lieu de création

Lieu d'exécution : Aquitaine, 33, Bordeaux

Siècle de création

2e quart 19e siècle

Année de création

1829

Description historique

Charles d'Aviau (1736-1826) est nommé archevêque de Bordeaux en 1802. Deux subventions sont données pour élever son tombeau, l'une par le Conseil général de la Gironde en 1827, l'autre par le ministère en 1828. Ce tombeau, élevé par le maçon Marcelin, est sculpté par Antoine Romagnesi (1782-1852) sur des dessins de l'architecte de la ville, Alexandre Poitevin (1782-1859) qui fit appel à lui. Des deux projets donnés par Alexandre Poitevin, dont l'un montre le priant tourné vers la gauche, c'est le 2e, daté du 21 juillet 1827, où le priant est tourné vers la droite, vers l'autel de saint Charles Borromée, patron du prélat, qui fut réalisé et terminé en 1829. L'épitaphe fut composée par le comte de Marcellus. Une pierre gravée dans la sacristie a précédé l'érection du monument.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1993

Date de rédaction de la notice

2006

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Bordeaux - 5, place Jean-Jaurès 33000 Bordeaux - 05 57 57 72 37