cloche commémorative des morts la guerre de 1914-1919 dite Victoire

Désignation

Dénomination de l'objet

Cloche

Appelation d'usage

De la guerre de 1914-1919 ; dite Victoire

Titre courant

Cloche commémorative des morts la guerre de 1914-1919 dite Victoire

Localisation

Localisation

Occitanie ; Haute-Garonne (31) ; Mont-de-Galié ; église Saint-Vincent (non étudiée)

Numéro INSEE de la commune

31369

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Haute-Garonne

Canton

Bagnères-de-Luchon

Nom de l'édifice

Église Saint-Vincent (non étudiée)

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Clocher

Description

Catégorie technique

Fonderie de cloches

Structure et typologie

Plan, circulaire

Matériaux et techniques d'interventions

Bronze : fondu au sable, décor en relief, décor dans la masse, fer

Description matérielle

L'une des deux cloches situées dans le clocher de l'église Saint-Vincent, à Mont-de-Galié, est dédiée aux soldats de la commune morts en 1914-1918. Elle porte sept noms et prénoms des morts du conflit. Elle est fixée par les anses à des barres de fer rouillé au mouton en bois qui est supporté par deux piliers en bois. Elle possède un battant en fer et son tintement est également activé par un marteau qui porte sur la panse. La cloche est en bronze poli et présente des inscriptions rapportées, en relief et situées dans les quatre filets de la partie supérieure de sa robe. Les frises au-dessus et au-dessous des inscriptions portent des éléments de décor végétaux, du lierre et des fleurs. Le décor entre les inscriptions, représente un calice rayonnant dans un cercle entouré d'un deuxième cercle comportant des ornements végétaux et d'une croix. L'identité du fondeur et la date de fabrication de la cloche situés au-dessus de la représentation de la Vierge Marie, sont portées sous la frise et, sur la face opposée, des rayons partant d'une croix latine aboutissent à deux épées croisées par leur lames portant des branches de laurier. A leur croisement, est représenté un casque Adrian et, au-dessous, les dates "1914 - 1919". Puis, au-dessous, sont portés sur deux colonnes les sept noms des morts "BON PIERRE / BOUE ALBERT / BERDOU BERTRAND BERDOU GABRIEL / DOP JEAN MARIE FONTAN BERTRAND / FONTAN EDMOND". Enfin, une frise végétale est sur la panse.

Indexation iconographique normalisée

Croix latine, casque, épée, calice, ornement végétal : lierre, laurier, Vierge

Description de l'iconographie

Casque et épées affirment le soutien de l'Eglise dans le conflit. Le calice est le symbole de la Sainte communion. Le laurier récompense les vainqueurs et le lierre symbolise la fidélité.

Dimensions normalisées

Les dimensions de la cloche n'ont pas été prises.

État de conservation (normalisé)

Salissure

Précisions sur l'état de conservation

Des fientes sont sur la cloche.

Inscription

Signature (fondu, sur l'œuvre), inscription concernant le fabricant (fondu, sur l'œuvre), inscription concernant le lieu d'exécution (fondu, sur l'œuvre)

Précisions sur l'inscription

Les quatre filets supérieurs comportent les inscriptions suivantes fondues : "SOULE CURE GABRIEL FERRAN MAIRE JE ME NOMME VICTOIRE / PARRAIN HENRI FERRAN LUCIENNE FONTAN MARRAINE / JE SONNE EN SOUVENIR DES ENFANTS DE MONT DE GALIE TOMBES AU CHAMP D HONNEUR / PENDANT LA GRANDE GUERRE ET DONT LES NOMS SONT GRAVES CI DESSOUS". L'identité du fondeur est également portée "U DENCAUSSE FONDEUR TARBES / 1920" ainsi que les noms des sept soldats morts.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Dencausse U (fondeur de cloches)

Lieu de création

Lieu d'exécution : Midi-Pyrénées, 65, Tarbes

Siècle de création

1er quart 20e siècle

Année de création

1920

Description historique

L'une des deux cloches situées dans le clocher de l'église Saint-Vincent, à Mont-de-Galié, porte les noms des sept morts de la commune au cours de la Grande Guerre. Au cours du conflit, une cloche fêlée n'est plus utilisable. Mais les finances de la petite commune qui compte alors une centaine d'habitants ne permettent pas de remplacer la cloche. Au début de l'année 1920, le conseil municipal et son maire Gabriel Ferran, votent la somme de 800 F et confient le travail à Ursulin Dencausse, fondeur à Tarbes (Hautes-Pyrénées). La nouvelle cloche dédiée aux morts de la Grande Guerre fait alors office de monument aux morts bien singulier. Elle est baptisée "Victoire" par l'abbé Soulé en présence des parrain Henri Ferran et marraine Lucienne Fontan. La liste des noms et prénoms des soldats morts pour la France et les dates et lieux de décès, dates de naissance, grades et régiments figure en annexe.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2009

Date de rédaction de la notice

2016

cloche commémorative des morts la guerre de 1914-1919 dite Victoire
cloche commémorative des morts la guerre de 1914-1919 dite Victoire
(c) Inventaire général Région Occitanie
Voir la notice image