borne routière

Désignation

Dénomination de l'objet

Borne routière

Titre courant

Borne routière

Localisation

Localisation

Occitanie ; 09 ; Roquefort-les-Cascades

Numéro INSEE de la commune

09250

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Ariège

Canton

Lavelanet

Lieu-dit

Rapy

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Description

Catégorie technique

Céramique ; maçonnerie

Structure et typologie

Fixe

Matériaux et techniques d'interventions

Béton ; mortier ; céramique

Description matérielle

La borne routière située au croisement des routes départementale Gc1 et vicinale Vo1 sur la commune de Roquefort-les-Cascades est en béton. Elle est composée d'un socle de plan circulaire surmonté d'une partie en béton armé de la forme d'un cube, fermée par un couvercle. Le socle est plus large au sol qu'au niveau du cube et l'intérieur de ce cube est creux. Sur chaque face latérale du cube est insérée une plaque de lave émaillée comportant les informations suivantes : l'identité du donateur et des logos, les directions et les distances vers les lieux indiqués et les noms de ces lieux ainsi que le statut de la voie empruntée. Sur chaque plaque émaillée, en bas à gauche sont portées la date de fabrication et en bas à droite la place de cette plaque sur la face latérale de la borne. Sur cette borne routière, 14 A 201 correspond à la face principale, celle tournée vers la route de grande communication numéro 1, puis les 14 B 201, 14 C 201 et 14 D 201 sont insérées sur les trois autres faces en tournant par la gauche autour de la borne.

Indexation iconographique normalisée

Marquage

Description de l'iconographie

Deux marquages sont portés dans un rond. Le premier comporte les lettres TCF "Touring Club de France" association créée en 1890 qui a notamment oeuvré à la signalisation routière. Le deuxième comporte les lettres ACM de part et d'autre des inscriptions "BORNE MICHELIN".

Dimensions normalisées

H = 155 ; la = 60 ; pr = 60 Dimensions de la borne routière. Dimensions de chaque plaque émaillée : h = 54, la = 45

Inscription

Inscription concernant le donateur ; inscription concernant le fabricant ; logotype

Précisions sur l'inscription

Les inscriptions portées sur les plaques émaillées sont les suivantes. La face principale tournée vers la route départementale 1, vers le nord, comporte les lettres "TCF" dans un cercle de part et d’autre de "A. C. DU MIDI" puis "FOIX -16" suivie d’une flèche, puis au-dessous "Gc 1" et "LARROQUE" suivie d’une flèche et de "11". En bas à gauche est écrit "23.07.30" et à droite "14 A 201". La face orientée vers l’est comporte les lettres "ACM" entourées d'un cercle situées de part et d'autre de "BORNE MICHELIN " puis au-dessous "Vo 1", ensuite "ROQUEFORT" suivie au-dessous d'une flèche et de "0.3". En bas à gauche est écrit "24.07.30" et à droite "14 B 201". La face orientée vers le sud, comporte les lettres "TCF" dans un cercle de part et d’autre de "A. C. DU MIDI" puis "11" suivie sur la même ligne d’une flèche, puis "LARROQUE" et "Gc 1" puis une flèche et "16 - FOIX ". En bas à gauche est écrit "23.07.30" et à droite "14 C 201". Enfin, la face orientée vers l’ouest comporte les lettres "ACM" entourées d'un cercle et situées de part et d'autre de "BORNE MICHELIN " puis de "0.3" suivie d'une flèche et, au-dessous de "ROQUEFORT" et de "Vo 1". En bas à gauche est écrit "24.07.30" et à droite "14 D 201".

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Michelin (entrepreneur)

Siècle de création

2e quart 20e siècle

Année de création

1930

Description historique

Le site "www.panneauxenbeton.fr" de Ph. de Priester reprend et complète les informations parues sous la signature de François Malard dans le numéro 11 de novembre 1935, de la Revue mensuelle officielle de l’automobile-club-ardennais. Cet article présente la fabrication de bornes identiques à celle étudiée à Roquefort-les-Cascades et plus précisément la réalisation des plaques émaillées. Le TCF, Touring Club de France, association créée en 1890 se donne pour mission de "développer le tourisme sous toutes ses formes" notamment en participant à la signalisation routière dès 1914 aidé de l’Automobile Club du Midi et surtout d’André Michelin qui dès 1908 pose gratuitement plus de 30 000 plaques émaillées jusqu’en 1914. Dès la fin de la Grande Guerre, cet entrepreneur eut l’idée d’associer des plaques de lave émaillée aux supports en béton armé. Après quatre prototypes différents, c’est en 1928 que la borne d’angle devient sérielle. "Sur un pied plus large au sol et plus fin dans le support du cube de signalisation", ce signal est officiellement approuvé en 1931. Celle située à Roquefort-les-Cascades – il en existe un exemplaire identique dans la commune proche de Lieurac – a été fabriquée et mise en place en 1930. Les dates 23 et 24 juillet 1930 sont portées au bas de chacune des quatre plaques émaillées. De plus, afin de faciliter leur mise en place, ces plaques ont reçu un numéro identifiant la place qu’elles occupent. Les identifiants "14" et "209" sont séparés successivement des lettres A, B, C, et D qui indiquent, comme sur la borne de Lieurac, leur place. En 1946, l’administration normalise les indications routières et refuse toute forme de don pour la signalisation routière. Mais l’entreprise Michelin continuera à fabriquer des bornes et plaques jusqu’en 1971.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Observations

Oeuvre sérielle

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

dossier ponctuel

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2011

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Occitanie - Direction de la Culture et du Patrimoine - Service Connaissance et Inventaire des Patrimoines 22, bd Maréchal Juin 31406 Toulouse cedex 9 - Espace Capdeville, 417 Rue Samuel Morse, 34000 Montpellier - 05.61.39.62.47

1/2