ensemble des six statues (Poilus symbolisés) et de la statue de la Couseranaise (grandeur nature)

Désignation

Dénomination de l'objet

Statue

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Grandeur nature

Titre courant

Ensemble des six statues (Poilus symbolisés) et de la statue de la Couseranaise (grandeur nature)

Localisation

Localisation

Occitanie ; Ariège (09) ; Saint-Girons ; place François Camel ; monument aux morts de la guerre de 1914-1918, de la guerre de 1939-1945, de la guerre d'Indochine et de la guerre d'Algérie

Numéro INSEE de la commune

09261

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Ariège

Canton

Saint-Girons

Adresse de l'édifice

François Camel (place)

Nom de l'édifice

Monument aux morts de la guerre de 1914-1918, de la guerre de 1939-1945, de la guerre d'Indochine et de la guerre d'Algérie

Référence Mérimée de l'édifice

IA09000629

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Description

Catégorie technique

Taille de pierre, sculpture, fonderie

Structure et typologie

Forme complexe, revers sculpté, groupe relié, rectangulaire vertical

Matériaux et techniques d'interventions

Grès : en plusieurs éléments, taillé, poli, gravé, doré, bronze : monochrome

Description matérielle

L'ensemble est composé de deux parties entièrement sculptées dans un grès de Grammont. La première est constituée de trois fûts porte-couronnes, groupes situés de part et d'autre de l'escalier principal. Des balustrades pleines sculptées et gravées relient ces fûts. La deuxième partie, située au centre de la plate-forme, au milieu d'un bassin en granit est constituée de quatre grandes dalles verticales liées à un pilier central gravé de palmes de lauriers dorées. Ces dalles sont surmontées d'une structure conique, pyramidale. Elles représentent quatre feuilles du Livre d'or sur lesquelles, à l'origine, étaient gravés des noms des soldats de la commune morts. En 1987, les plaques de format rectangulaire vertical comportant ces noms ont été fixées contre chacune des faces de ces dalles. Une statue de vielle femme en habit traditionnel, une couserannaise, serrant contre sa poitrine une croix de guerre est présente sur le bord d'une feuille, vers l'escalier principal. Le frontispice de la partie conique comporte des lettres en relief. Cette partie est surmontée d'une sphère et d'une flamme de grenade à cinq branches en bronze galvanoplastique, matériau employé pour la rosace située au-dessus de la statue.

Indexation iconographique normalisée

Groupe de figures : soldat, casque : figure (femme : vieille, tablier, châle, chapelet), ornement à forme végétale : rosace, feuille : chêne, laurier, vigne, figuier, chevron

Description de l'iconographie

Trois fûts surmontés de casques symbolisent des soldats formant, de part et d'autre de l'escalier principal, une haie d'honneur. La vieille femme est une couserannaise. Les palmes de laurier symbolisent la purification des âmes, et les feuilles de chêne, l'éternité et l'armée française. La vigne et le figuier représentés derrière la Couserannaise symbolisent les plantes typiques du lieu dont les fruits sont récoltés en automne.

Dimensions normalisées

H = 1122 ; la = 160 ; pr = 160 : Dimensions totales de la sculpture centrale. Dimensions de chaque partie située de part et d'autre de l'escalier principal : h = 180, la = 355, pr = 30.

Inscription

Inscription (gravé, sur l'oeuvre), inscription (sculptée, sur l'oeuvre), signature (gravé, sur l'oeuvre)

Précisions sur l'inscription

Les 216 noms des soldats morts pendant la Grande Guerre sont inscrits sur les plaques fixées sur le monument. Les lettres sur le frontispice sont en relief " 1914 - 1918 LIVRE D'OR DES HEROS MORTS POUR LA FRANCE ". Le prénom et nom du sculpteur sont gravés sur le monument "Patrice Bonnet / ARCHte" vraisemblablement suivis de la date 1924.

Historique

Lieu de création

Lieu d'exécution : Midi-Pyrénées, 31, Toulouse

Siècle de création

1er quart 20e siècle

Année de création

1924

Description historique

Le 22 avril 1919, le conseil municipal de Saint-Girons décide d'ériger un monument aux morts. Aussi, il s'adresse à Patrice Bonnet, originaire de la Ville. Elève à l'Ecole des Beaux-Arts de Toulouse, il obtient le grand prix d'architecture de cette ville en 1901. Grand prix de Rome en 1906, il est pensionnaire de l'académie de France à Rome jusqu'en 1910. Il reçoit au printemps 1920 la médaille d'honneur, à Paris, de la section architecture des artistes français. Architecte du Gouvernement à Strasbourg depuis 1919, il est en 1921 Inspecteur général des monuments historiques de la région comprenant l'Ariège. Le 1er janvier 1925, il devient architecte en chef et conservateur du domaine national de Versailles et de Trianon. Directeur de l'école des Beaux-Arts de Toulouse en 1933, l'institut de France lui ouvre ses portes le 24 juin 1939. Il décédera en novembre 1964. Le premier décembre 1921, sur sa proposition, la municipalité de Jules Desbiaux confie la partie statuaire du monument au sculpteur toulousain Jean-Marie Fourès associé à l'entrepreneur toulousain monsieur Bousquet chargé de poser et monter les parties statuaires. Jean-Marie Fourès est l'auteur d'autres monuments aux morts dans l'Ariège, celui de Varilhes, et dans la région Midi-Pyrénées, celui situé au cimetière de Castelnau-d'Estretefonds. Les matériaux d'origine (pierre de Lambège, marbre bleu turquin d'Italie) étant trop onéreux, Jean-Marie Fourès, avec l'accord de l'architecte et de la Ville, réalise la commande dans du grès de Grammont. Le monument aux morts est inauguré le 30 novembre 1924.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Date et typologie de la protection

2007/06/27 : inscrit au titre objet

Observations

Ce monument est l'oeuvre originale de Jean-Marie Fourès commandée par Patrice Bonnet de renommée nationale.

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (monuments aux morts de l'Ariège)

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2008

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Midi-Pyrénées - Direction de la Culture et de l'Audiovisuel - Service Connaissance du Patrimoine 22, bd Maréchal Juin 31406 Toulouse cedex 9 - 05.34.45.97.33

ensemble de six statues (Poilus symbolisés) et de la statue de la Couserannaise (grandeur nature)
ensemble de six statues (Poilus symbolisés) et de la statue de la Couserannaise (grandeur nature)
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Voir la notice image