ensemble de 53 stalles et d'un lambris de demi-revêtement

Désignation

Dénomination de l'objet

Stalles (53), lambris de demi-revêtement

Titre courant

Ensemble de 53 stalles et d'un lambris de demi-revêtement

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Alpes-de-Haute-Provence (04) ; Entrevaux ; cathédrale puis église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Numéro INSEE de la commune

04076

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var

Canton

Entrevaux

Nom de l'édifice

Cathédrale puis église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Référence Mérimée de l'édifice

IA04000149

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Première travée

Description

Catégorie technique

Menuiserie, sculpture

Structure et typologie

Stalles, accotoir (galbés), pupitres, miséricordes

Matériaux et techniques d'interventions

Noyer (structure, en plusieurs éléments) : taillé, mouluré grand cadre, décor en bas relief, décor en demi relief, décor en haut relief, fer (garniture)

Description matérielle

Ensemble de cinquante-trois stalles complétées par un lambris de demi-revêtement. Ce lambris comporte quatorze panneaux du côté sud et treize panneaux du côté nord. Tous ces panneaux sont moulurés grand cadre. Les stalles sont divisées en trois groupes distincts et chaque groupe est réparti sur deux rangées. Deux groupes sont disposés face à face de chaque côté du choeur. Du côté sud on dénombre une rangée de onze stalles le long du lambris, alors qu'il y en a neuf du côté nord. Chacune de ces rangées est précédée par une rangée de sept stalles. Le dernier groupe de stalles est situé à l'ouest, en retour des deux autres groupes. Du côté de la nef, il comprend une rangée de dix stalles, qui est précédée par neuf stalles côté choeur. Les accotoirs des stalles portent un décor en bas relief et certains éléments en haut relief. Chaque stalle dispose d'une sellette mobile sous laquelle est fixée une miséricorde plus ou moins élaborée, sculptée en haut relief. Les assemblages sont chevillés. Les charnières sont en fer.

Indexation iconographique normalisée

Ornementation, à boule, tête : animal fabuleux, diable, tête : homme, tête : femme, tête : cervidé, coeur, ornement à forme végétale : à fleur, à volute, à fleur de lys, à feuille, à feuille d'acanthe, ornement à forme géométrique : à canal, à damier, à médaillon, à coquille

Description de l'iconographie

Tous les panneaux du lambris présentent une partie supérieure chantournée. Cinq miséricordes ont une forme de boule plus ou moins aplatie. Quatre miséricordes et certains accotoirs présentent une tête d'animal fabuleux évoquant un démon. Des têtes d'homme ornent trois miséricordes ainsi que certains accotoirs, alors qu'une miséricorde est en forme de tête de femme. Deux miséricordes ressemblent à des têtes de cervidés et une miséricorde est en forme de coeur. Les autres miséricordes et accotoirs présentent un décor à forme végétale (fleurs, volutes, fleur de lys, feuilles, feuilles d'acanthe), un décor géométrique (à canal, à damier, à médaillon) ou un décor de coquille.

Dimensions normalisées

Stalles appuyées au lambris : h = 111 ; la = 58,5 (largeur d'une assise) ; la = 718 (largeur totale) ; pr = 32 ; lambris : h = 170.

État de conservation (normalisé)

Oeuvre composite, partie en remploi, oeuvre complétée

Historique

Personnalités liées à l'histoire de l'objet

Ithier Dominique (?, commanditaire), Hachette des Portes Henri (commanditaire)

Lieu de création

Lieu d'exécution : Provence-Alpes-Côte d'Azur, 04, Castellane (?)

Siècle de création

3e quart 17e siècle (?), 3e quart 18e siècle

Année de création

1773

Description historique

Le 16 mai 1657, un contrat est passé entre deux charpentiers de Castellane, Augustin Issautier et Denis Arnaud, et monseigneur Dominique Ithier. Ce contrat semble porter sur l'ensemble des stalles du choeur. Par la suite, une convention datée du 7 janvier 1773 lie Jean-Baptiste Nolliny, architecte italien résidant à Entrevaux, et monseigneur Henri Hachette des Portes. La convention stipule que Nolliny est chargé d'effectuer des réparations et des ouvrages pour le choeur et le sanctuaire de la cathédrale, conformément aux plans et devis. Les travaux comportent les stalles et le lambris du choeur. A cette époque, les anciennes stalles (3e quart du 17e siècle ?) ont donc été en grande partie réutilisées et complétées, entre autres par un lambris de demi-revêtement.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Date et typologie de la protection

1991/11/14 : classé au titre objet

Observations

Il semblerait que le choeur occupait initialement l'abside et la première travée de la cathédrale. A une époque indéterminée, la clôture de choeur, originellement mise en place entre la première et la deuxième travée, a été supprimée. Une nouvelle clôture a ensuite été établie, mais au niveau de l'abside.

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier avec sous-dossier

Partie constituante

Stalles (3), lambris d'appui, banc de choeur, stalle de célébrant

Références des parties constituantes étudiées

IM04002124, IM04002125

Partie constituante non étudiée

Clôture de choeur

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2009

Date de rédaction de la notice

2010

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66