Statue (demi-nature) : Sainte Barbe (?)

Désignation

Dénomination de l'objet

Statue

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Demi-nature

Titre courant

Statue (demi-nature) : Sainte Barbe (?)

Localisation

Localisation

Picardie ; Aisne (02) ; Bazoches-sur-Vesles ; rue Saint-Pierre ; église paroissiale Saint-Pierre

Numéro INSEE de la commune

02054

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Braine

Adresse de l'édifice

Saint-Pierre (rue)

Nom de l'édifice

Église paroissiale Saint-Pierre

Référence Mérimée de l'édifice

IA02002134

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Nef

Description

Catégorie technique

Sculpture

Structure et typologie

Revers sculpté

Matériaux et techniques d'interventions

Calcaire (monolithe, blanc) : taillé, décor dans la masse

Description matérielle

La statue est fixée par des tenons métalliques sur le premier pilier nord de la nef.

Indexation iconographique normalisée

Sainte Barbe (femme, tour)

Description de l'iconographie

La figure féminine déhanchée, probablement sainte Barbe, tient une tour dans la main gauche.

Dimensions normalisées

H = 81 ; la = 35 la ; pr = 23

État de conservation (normalisé)

Oeuvre mutilée, manque

Précisions sur l'état de conservation

La tête, la main droite et le pied gauche ont été détruits. L'oeuvre était probablement polychrome.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

auteur inconnu

Siècle de création

1ère moitié 16e siècle

Description historique

Le déhanché de la figure féminine ainsi que son riche costume, avec son corsage au décolleté droit, permet de dater l'oeuvre de la première moitié du 16e siècle. La tour semble indiquer l'attribut de sainte Barbe que son père, le satrape Dioscure, tenait enfermée dans une tour, selon la légende. L'oeuvre, d'origine inconnue, a été retrouvée près de l'église et placée récemment à son emplacement actuel. Il s'agit peut-être de la statue identifiée comme sainte Catherine au 18e siècle. Cette statue ainsi qu'une statue de Vierge furent en effet jugées 'mal configurées et peintes de couleurs indécentes' par Monseigneur François de Fitz-James, évêque de Soissons, lors de sa visite à Bazoches le 15 mai 1743. Placée alors sur un pilier nord de la nef, la statue aurait été restaurée en 1747 et se trouvait au presbytère à la fin du 19e siècle, dans les décombres duquel elle a probablement été retrouvée après la Première Guerre mondiale.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Date et typologie de la protection

2005/06/21 : inscrit au titre objet

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1998

Date de rédaction de la notice

1998

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Picardie - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 88, rue Gaulthier de Rumilly 80000 Amiens - 03.22.97.16.57