signal mécanique (disque)

Désignation

Dénomination de l'objet

Signal mécanique

Appelation d'usage

Disque ou disque rouge ou signal avancé

Titre courant

Signal mécanique (disque)

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Ain (01) ; Arbent ; gare d'Oyonnax

Numéro INSEE de la commune

01014

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

La voie ferrée Andelot - La Cluse

Canton

Oyonnax nord

Lieu-dit

Marais sud (aux)

Nom de l'édifice

Gare d'Oyonnax

Référence Mérimée de l'édifice

IA01000435

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

1, 4 km au nord-est de la gare d'Oyonnax

Description

Catégorie technique

Patrimoine ferroviaire, industrie de construction mécanique et de petite métallurgie

Matériaux et techniques d'interventions

Fer, acier, aluminium, cuivre, laiton, verre

Description matérielle

Implanté sur le côté gauche de la voie ferrée, ce disque rouge est situé au point kilométrique 102.480, 60 m avant le passage à niveau n° 87 (en venant d'Andelot-en-Montagne) et 1432 m avant la gare d'Oyonnax, qu'il protège. C'est un signal avancé qui prescrit le passage en marche à vue jusqu'au premier appareil de voie (' aiguillage ') rencontré, et annonce un arrêt différé : il précède un signal d'arrêt, ' carré ' (arrêt absolu) ou sémaphore ; placé avant une gare, il rend en outre l'arrêt obligatoire dans celle-ci. Une poutre à treillis supporte les organes de signalisation en partie haute : disque et feux. Le disque (ou cible), peint en rouge, est mobile autour de l'axe vertical matérialisé par la tige sur laquelle il est fixé : le signal est fermé lorsque sa face est visible et ouvert lorsque, ayant pivoté d'un quart de tour, il ne présente plus que sa tranche. Pour la circulation des trains la nuit, l'information est répétée par des boîtes à feux de couleur : un feu orange (à gauche) et un feu rouge (à droite en bas) en cas de fermeture, un feu vert (à droite en haut) pour l'ouverture. La commande du disque est fixée en partie basse du mât. Abrité dans un coffre métallique, un moteur Mors permet, par un système de transmission, de faire pivoter la tige verticale. Son alimentation électrique (8 volts, par une batterie à pied d'oeuvre) est commandée par un électroaimant : lorsque ce dernier est excité, il laisse passer le courant et le moteur peut entraîner le mécanisme faisant pivoter la tige ; l'alimentation est coupée en fin de la course d'ouverture. Tant que l'électroaimant est sous tension, il s'oppose à l'action du contrepoids qui, par défaut, ramène le signal en position fermée. Le système requiert aussi deux boîtiers, l'un pour l'alimentation électrique, l'autre pour la partie contacts.

Dimensions normalisées

Dimensions non prises

État de conservation (normalisé)

En service

Inscription

Plaque signalétique (sur partie rapportée), inscription technique (sur partie rapportée)

Précisions sur l'inscription

Plaque signalétique rivée sur le coffre : Mors - N° 13011 / Type MS Série AB / Courant [-] / Tension 8 volts / Temp [-] sec[on]des. Autre plaque : 1163.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Mors (constructeur)

Etape de création

Oeuvre de série

Siècle de création

Milieu 20e siècle

Description historique

Utilisé à partir de 1840, le disque rouge est le premier signal ferroviaire français. Celui protégeant l'entrée de la gare d'Oyonnax côté Andelot-en-Montagne est un disque unifié : il date donc vraisemblablement du milieu du 20e siècle et se rattache à un modèle issu de l'adoption en 1934 du code de signaux Verlant (mis au point par une commission présidée par le directeur de l'Exploitation du PLM : Eugène Verlant, 1867-1958), code commun aux différentes compagnies de chemins de fer, et de l'unification entreprise par la SNCF, créée en 1938. Il utilise un moteur électrique de la société Mors, fondée à Paris en 1851. Spécialisée dans la fabrication du matériel électrique, de signalisation ferroviaire (où elle est présente jusqu'en 1996) et téléphonique, cette société est dirigée dans le 4e quart du 19e siècle par les frères Louis et Eugène Mors. Privilégiant le métier d'installateur électrique dans les années 1960, elle fusionne avec un installateur de l'Est de la France au sein de la société Mors Jean Bouchon (MJB) puis est intégrée en 1984 à la Générale de Travaux et d'Installations Électriques (GTIE).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'un établissement public de l'Etat

Observations

Les signaux mécaniques sont devenus extrêmement rares et la ligne ne compte plus que deux disques de ce type.

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (la voie ferrée Andelot - La Cluse)

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Partie constituante non étudiée

Moteur électrique

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2004

Date de rédaction de la notice

2008

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 - 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88

1/5
signal mécanique (disque)
signal mécanique (disque)
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image